Pour sa dernière sortie en 2020, Servette a dû concéder le nul face à Vaduz dans un match difficile.

 

Malgré beaucoup d’absents dans les rangs Grenat, les hommes d’Alain Geiger avaient tout en main pour terminer une année 2020 en beauté et confirmer les derniers excellents résultats réalisés. Malheureusement, le FC Vaduz en a décidé autrement. Dans une situation délicate avec cinq défaites de rang et une dernière place, Vaduz n’est pourtant pas venu à Genève avec beaucoup de confiance. 

 

Pourtant, les Liechtensteinois vont se montrer plus entreprenants en ce début de match. Sutter contrôle dans la surface mais sa frappe manque de précision et s’envole au-dessus des cages de Frick. Quelques instants plus tard, Kyei récupère un ballon de Valls sur coup-franc et se déjoue parfaitement bien d’Obexer et Gajic avant de trouver le petit filet extérieur. Le jeu se poursuit et Vaduz se montre plus insistant. Ondoua rate totalement son dégagement et permet à Cicek d’armer sa frappe. Le cuir file entre les doigts de Frick avant de terminer sur la barre, proche du but gag peu avant la mi-temps.

 

Fraiche soirée au Stade de Genève (© Bastien Trottet / Archives)

 

Malgré tout, Servette propose certaines choses intéressantes mais qui n’aboutissent pas vraiment. Heureusement, les Grenat peuvent compter sur un excellent Jérémy Frick. Sur une contre-attaque, Sutter sert parfaitement Lüchinger qui transmet pour Cicek mais le Liechtensteinois butte à nouveau sur Jérémy Frick. Puis vient un peu le tournant, Théo Valls botte un coup-franc aux allures de corner sur le côté droit qui sera finalement dévié par le bras de Cicek. Urs Schnyder n’hésite pas et désigne le point de penalty. Pourtant parti du bon côté, Büchel doit concéder l’ouverture du score face à Kyei.

 

Un Kyei qui avait la balle du KO quelques instants plus tard, mais son ballon piqué file au-dessus des cages de Vaduz. Et il peut s’en vouloir, car quelques minutes après ce raté, c’est Vaduz qui parvient à trouver le chemin des filets. Lüchinger lui aussi très en vu ce soir, trouve parfaitement la tête de Wieser sur corner. Imparable cette fois-ci pour Jérémy Frick. Genevois et Vaduziens quittent la pelouse sur un nul qui aurait pu basculer d’un côté comme de l’autre mais qui fondamentalement retranscrit bien cette rencontre. Place maintenant aux fêtes, au repos et à la récupération. 

 


 

Que retenir de ce match ? 

 

De positif

 

Arriver à la trêve hivernale. Difficile de ressortir quelque chose de très positif dans cette rencontre. Le point le plus intéressant est certainement la pause qui attend les hommes d’Alain Geiger, eux qui ont joué une dizaine de matchs en un mois. Le temps pour le staff technique de se rendre des difficultés qui vont arriver ces prochaines semaines, mais aussi pour les joueurs de prendre un peu de repos bien mérité tout en soignant les quelques blessures persistantes. 

 

Yoan Severin. Il s’agit là d’un point plutôt général, mais le défenseur français a su pallier à l’absence de Vincent Sasso de la meilleure manière qui soit. Solide, sérieux et appliqué, c’est une belle surprise et une valeur sûre pour la deuxième partie de championnat. Bien que nous lui connaissions d’énormes qualités, il y a très certainement beaucoup de satisfaction de le voir répondre présent de cette manière. 

 

A améliorer

 

Notre matériel. Vous l’avez sans doute remarqué si vous avez tenté de suivre notre direct mais les soucis étaient tant sur le terrain qu’en tribune de presse. Lui aussi sûrement fatigué de cet automne intense, notre matériel a décidé de nous lâcher pendant le sprint final. Difficile dès lors de commenter ce match et de vous le faire vivre, et nous nous en excusons platement. Mais si Servette a un bon mois pour soigner ses quelques bobos, nous avons cette même durée pour réparer ce qui doit l’être. On peut donc sans crainte affirmer que les deux parties reviendront en forme en janvier, parés pour affronter le début de l’année. 

 

Gagner contre les équipes moins bien classées. Dit ainsi, cela semble logique mais c’est un point crucial que soulignait Alain Geiger en conférence de presse. Les victoires contre Bâle, Young-Boys et Zürich sont belles et font beaucoup de bien, mais encore faut-il pouvoir les confirmer lorsque Servette affronte des équipes moins bien classées.

 


 

Conférence de presse d’après-match

 

Servette FC (Alain Geiger et Moussa Diallo)

 

 


 

Servette FC – FC Vaduz 1-1 (0-0)

Stade de Genève, à huis-clos.

Arbitre : M. Schnyder.

Buts : 58′ Kyei (penalty) (1-0), 87′ Wieser (1-1).

Servette : Frick; Diallo (88′ Vouilloz), Rouiller (C), Severin, Clichy; Ondoua; Valls (73′ Imeri), Cespedes; Fofana (73′ Mendy), Kyei, Cognat (83′ Holcbecher). Coach : Geiger.

Vaduz : Büchel (C); Dorn (86′ Santin), Schmied, Schmid, Simani, Obexer; Gasser (78′ Wieser), Gajic (78′ Djokic), Prokopic (9′ Cicek); Lüchinger, Sutter. Coach : M. Frick.

Avertissements : 24′ Simani, 50′ Gasser, 56′ Obexer, 61′ Kyei (suspendu au prochain match), 90+1′ Cespedes.

Notes : Servette sans Sauthier (suspendu), Stevanovic, Schalk, Kone, Alves, Sasso, Antunes, Henchoz (blessés), Martial et Guerin (non-convoqués). Vaduz sans Coulibaly (blessé), Di Giusto, Milinceanu, Antoniazzi, Saglam, Göppel et Gomes (non-convoqués). (BT)