Les Grenat reçoivent dimanche (à suivre en direct dès 15h45 sur notre webradio) des Zurichois invaincus à l’extérieur depuis leur dernière visite à la Praille en septembre dernier. Un match qui s’annonce plutôt costaud !

 

Servette et Zurich sont restés muets lors de leur dernière sortie, les Genevois s’inclinant 1-0 à Saint-Gall tandis que les Zurichois ont été corrigés 0-4 à domicile face au FC Bâle. Autant dire que les deux équipes seront gonflées à bloc pour cette rencontre, surtout que les visiteurs ont une certaine tendance à réussir de bons résultats hors de leurs bases. Deux joueurs importants manqueront à l’appel de chaque côté : Schalk et Park (blessés) pour le SFC, Schönbächler et Nathan pour le FCZ. Si ce dernier ne retrouvera donc pas un terrain qui lui avait permis de briller par le passer, ce ne sera par contre pas le cas de M. Alessandro Dudic, à nouveau au sifflet dimanche après avoir expulsé très sévèrement Stevanovic lors du premier affrontement entre ces deux équipes. Méfiance donc pour les Servettiens, qui devront également être attentifs à deux autres éléments : le virus qui traîne actuellement dans le vestiaire et le nombre de joueurs (quatre) menacés de suspension, soit Cognat, Tasar, Kone et Rouiller.

 

Nous avons pu évoquer cette rencontre et le contexte général de celle-ci avec Grejohn Kyei et Alain Geiger, dont vous retrouverez les propos retranscrits ci-dessous. L’enregistrement audio de ces interviews est également disponible en fin d’article.

 


 

Kyei attend patiemment sa chance

 

Grejohn Kyei, vous êtes plus souvent remplaçant que titulaire actuellement. Comment vivez-vous cette situation ?

 

C’est un peu compliqué. Depuis la reprise en 2020, j’ai fait une bonne préparation et j’attendais qu’il me fasse débuter. Il a fait d’autres choix et maintenant j’attends patiemment ma chance. J’espère pouvoir la saisir prochainement.

 

“Nous savons que lorsque l’équipe ne gagnera plus aussi régulièrement, nous serons sous le feu des projecteurs.”

 

Ce doit être un peu compliqué à gérer puisque Kone est en manque de réussite mais que vous ne parvenez pas non plus à marquer régulièrement. Est-ce que vous ressentez plutôt de l’empathie pour votre coéquipier ou de la frustration vous concernant ?

 

Pour l’instant, nous le vivons pas trop mal parce que l’équipe gagne des matchs et qu’elle est bien classée. Mais nous savons que lorsqu’elle ne gagnera plus aussi régulièrement, nous serons sous le feu des projecteurs. Il faudra faire abstraction de cela, continuer à travailler pour retrouver la confiance et parvenir à concrétiser les actions de nos coéquipiers.

 

Scène de confusion autour de M. Dudic : une image que l’on espère ne pas voir dimanche à la Praille (© Bastien Gallay)

 

Avec la blessure de Park, une place risque de se libérer dans l’axe si Tasar retrouve son côté gauche. Vous verriez-vous jouer en soutien de Kone dimanche ?

 

Que ce soit en soutien de Kone ou en pointe, j’espère vraiment avoir ma chance. Si je l’ai, je devrai vraiment la saisir, mais on verra les choix que l’entraîneur fera. Je prendrai ce qu’il y a à prendre.

 

Une statistique étonnante

 

Nous avions pu lire une statistique sur l’automne où vous reveniez régulièrement chercher des ballons aussi bas que Wüthrich. Etait-ce une consigne du coach ou une partie de votre style de jeu ?

 

J’ai travaillé ainsi avec un coach. Cela me permet d’avoir des ballons et d’aider mes coéquipiers. C’est un moyen de conserver la balle haut et de soutenir l’équipe en cas de surnombre adverse. Voilà pourquoi je jouais si bas. Maintenant, l’entraîneur me demande de rester plus haut et d’attaquer plus souvent, ce que j’essaie donc de faire au mieux.

 

“Alex Schalk est un joueur important et il a mis des buts”

 

Alain Geiger nous a quelques fois mentionné le fait qu’il aimait bien avoir un duo d’attaque Schalk-Kyei car vos deux profils sont très complémentaires. Pensez-vous que la blessure du Néerlandais vous dessert indirectement ?

 

Bien sûr. Alex est un joueur important et il a mis des buts. C’est vrai qu’à chaque fois qu’il nous a mis ensemble, cela a plutôt bien fonctionné, mais il ne nous a pas non plus beaucoup testé donc c’est compliqué de dire pour lequel est-ce un manque. J’espère qu’il puisse revenir tout prochainement car il fera du bien à toute l’équipe.

 

Kyei est prêt physiquement

 

Vous êtes maintenant à Genève depuis six mois, soit la période minimale pour qu’un joueur s’adapte à sa nouvelle équipe et à son système si l’on en croit votre entraîneur. Comment cela se passe-t-il pour vous ?

 

L’intégration s’est bien passée. Je pense que je peux dire que maintenant ça y est, je suis bien intégré. Physiquement et techniquement, je suis en pleine possession de mes moyens. Maintenant, j’attends juste qu’on me donne ma chance.

 

Vous marquez peu, mais des buts plutôt jolis. N’est-ce pas un peu paradoxal de réussir ce genre de gestes et de ne pas parvenir à conclure des buts “faciles” ?

 

Je préférerais évidemment marquer plus de mauvais buts plus souvent que de beaux buts sporadiquement. La régularité est très importante pour un attaquant, bien plus que la qualité de ce qui est marqué.

 

Zurich, de l’enjeu à tous les niveaux

 

Comment voyez-vous ce match contre Zurich, un adversaire qui vous a moyennement convenu cette saison ?

 

Pour eux, ce sera une revanche vu que nous les avons battu chez eux avec un score large. Mais les deux équipes auront faim de victoire puisque nous avons tous les deux perdu notre dernière rencontre. Ce sera une partie serrée et intense. L’enjeu au classement est grand également et nous allons tout faire pour mettre une distance supplémentaire vis-à-vis d’eux.

 

La défense centrale zurichoise sera passablement remaniée avec les absences de Nathan (suspendu) et peut-être d’Omeragic (annoncé blessé lors du dernier match). Est-ce un atout supplémentaire pour vous ?

 

Nous n’y pouvons rien, mais nous allons tout faire pour que les absents soient en tort ! (rires)

 


 

Le bloc bas de Zurich, un casse-tête pour Geiger

 

Alain Geiger, quels seront les absents pour dimanche ?

 

Schalk est toujours blessé. Park souffre d’une contracture musculaire et sera absent deux à trois semaines. Wüthrich est toujours non-convoqué.

 

Servette en favori ?

 

Daniel Visentini (TdG) : Je viens d’avoir Ludo Magnin au téléphone, il me dit que Servette est le grand favori de ce match et que vous êtes largement meilleurs qu’eux. Qu’en pensez-vous ?

 

Que nous aurions bien aimé ne pas avoir perdu à l’extérieur depuis le mois de septembre comme ils l’ont fait ! Ils ont fait la majorité de leurs points sur la route, ils ont une bonne équipe qui joue bien défensivement tout en ayant beaucoup d’atouts offensifs capables d’emballer une partie. Nous nous attendons à un match très combatif et difficile.

 

DV : L’expérience acquise à Saint-Gall peut-elle être précieuse contre un Zurich qui presse aussi beaucoup ?

 

Zurich va nous presser haut et venir nous chercher. Nous devrons être attentifs à cela, il nous faudra bien rentrer dans le match et éviter de revivre le scénario de la première confrontation, où nous avions mal commencé puis écopé d’un carton rouge. Nous devrons être au taquet d’entrée parce que Zurich le sera. Il faudra faire attention à Kramer, Tosin, Marchesano et Mahi, qui jouera sûrement à gauche pour combler l’absence de Schönbächler. Ces quatre-là sont capables de bons mouvements. A Sion, ils étaient nettement dominateurs sur la première mi-temps.

 

Des absents des deux côtés

 

L’absence de Nathan (suspendu) et potentiellement celle d’Omeragic (annoncé blessé au dernier match) forcera Magnin à remodeler sa défense centrale. Est-ce que vous allez axer votre offensive sur ce point ?

 

Ils pratiquent un 4-4-2 très compact depuis le début de saison. Leur atout, c’est leur compacité, ce n’est pas tel ou tel joueur qui est décisif mais la manière dont ils jouent. Ils gèrent bien les transitions et se projettent vite vers l’avant, surtout avec Tosin et Rüegg, qui est un très bon latéral droit. Ils ont beaucoup de vitesse à droite et sont très solides en bloc bas. Les cartons qu’ils ont pris étaient souvent liés au fait qu’ils étaient menés au score et qu’ils ont dû s’ouvrir. Mais quand ils sont dans le match, ils sont solides et costauds. A nous de trouver des opportunités pour marquer des buts, mais surtout dans un premier temps pour ne pas en prendre vu que nous avons actuellement de meilleures deuxièmes mi-temps. Dans cette rencontre, il sera vraiment important de marquer le premier but.

 

La blessure de Park va vous contraindre à remanier votre ligne d’attaque. Comment voyez-vous les choses ?

 

Oui, c’est ennuyeux pour nous d’avoir des joueurs comme Park ou Schalk blessés, d’autant que le premier a fait des parties très intéressantes. Nous avons naturellement l’alternative avec Tasar qui peut reprendre son côté gauche comme il l’a fait à Saint-Gall. Je suis encore dans la réflexion, il me reste 48 heures pour décider de la manière dont nous allons jouer ce match.

 

“Nous avons eu passablement de joueurs fiévreux pendant la semaine”

 

On peut imaginer que Tasar glissera à gauche et que Kyei le remplacera dans l’axe, mais aussi par exemple qu’Alves pourrait jouer en numéro 10. Où en êtes-vous dans vos réflexions ?

 

Je n’ai vraiment pas encore pris de décision. Alves n’était pas là toute la semaine, il a joué 45 minutes avec les espoirs, mais vu qu’il n’était pas avec nous, je ne sais pas trop où il en est. Nous avons eu passablement de joueurs fiévreux pendant cette semaine mais cela devrait être correct pour dimanche. Je me tâte encore un peu sur le plan offensif. Est-ce que je renforce le milieu de terrain vu que c’est une équipe assez costaude ? Est-ce que je prends le risque d’être plus offensif ? Je me méfie de leur bloc bas, je vais devoir trouver un bon équilibre pour l’affronter. Il me reste une séance d’entraînement, je verrai bien ce qu’il en découlera. Et avec ce microbe qui circule, il est toujours possible d’avoir des mauvaises surprises avec nos joueurs.

 


 

Multimedia

 

Interview de Grejohn Kyei

 

 

Interview d’Alain Geiger (en collaboration avec Daniel Visentini/TdG)