Les Grenat se sont une nouvelle fois imposés avec la manière, enchaîne une quatrième victoire consécutive en Super League (une première depuis janvier 2020) et reprennent leur deuxième place au classement. Contre Vaduz la semaine prochaine, ils auront la possibilité de s’imposer pour une cinquième fois d’affilée, ce qui n’est plus arrivé au club depuis la saison… 1986-1987.

 

Si l’on reprochait au Servette FC d’entamer ses matchs de manière catastrophique il y a encore de cela quelques semaines, ce fut tout le contraire dans l’antre sédunoise. Dès les premières minutes, les Grenat mettent le pied sur le ballon et asphyxient le FC Sion qui ne touche alors quasiment pas la balle. Servette se montre dangereux très rapidement avec une frappe lointaine de Sauthier (9e) repoussée par Fickentscher et une reprise du gauche de Stevanovic trop centrée (12e). La seule frayeur intervient trois minutes plus tard lorsque Grgic dépose une merveille de centre sur la tête de Bamert, mais Frick réalise alors une claquette impeccable.

 

La déferlante Grenat

 

Cette frayeur a le don de remettre à nouveau Servette en selle. Pendant quinze minutes, Servette prive Sion de ballon et atteint une possession de balle autour des 70%. Après ce quart d’heure, les Grenat se lancent à l’assaut du but de Fickentscher et font exploser la défense adverse en l’espace de trois minutes. À la 33e minute, Sauthier et Stevanovic combinent sur le côté droit, le premier nommé dépose une merveille de balle sur la tête de Schalk laissé trop seul. La bombe de Breda ne se fait pas prier et ouvre le score de la tête et se rappelle aux bons souvenirs de Tourbillon qui lui réussit si bien.

 

Tourbillon est enfin Grenat (© Marc Delacrétaz)

 

Trente secondes après ce but, Schalk, encore lui, se lance en direction du but, sert Stevanovic seul sur sa droite, mais le Bosnien ne peut pas conclure. Ce n’est que partie remise pour des Servettiens qui doublent la mise deux minutes plus tard sur une merveille de demi-volée de l’incroyable Théo Valls. Le break est fait pour les Grenat qui reviennent aux vestiaires avec cet avantage de deux buts malgré une grosse occasion pour Khasa bien annihilée par Frick et une frappe de Kyei qui avait le poids du 3-0.

 

Une deuxième mi-temps tout en contrôle

 

Habitués à ce que le Servette FC ait du mal à contrôler un avantage au score, les Grenat nous auront fait mentir… pendant 40 minutes. Les Servettiens n’ont pas laissé une seule occasion au FC Sion et ont démontré une qualité technique irréprochable pour garder le ballon et ne pas se mettre en danger. Malheureusement, les cinq dernières minutes auront terni quelque peu la prestation servettienne. Sur l’action suivant la sortie de Kyei, Wakatsuki profite d’une belle remise d’Uldrikis pour réduire la marque et redonner de l’espoir à ses couleurs.

 

Heureusement pour les Servettiens, les Sédunois, certes plus menaçants ne s’offriront pas réellement de situations dangereuses et laissent les Grenat repartir de leur stade avec trois points importants qui leurs permettent de reprendre leur deuxième place et distancent quelque peu leurs autres concurrents au podium final.

 


 

Que retenir de ce match ?

 

De positif

 

Remporter un derby. Servette ne s’était jamais imposé dans un derby depuis son retour en Super League. C’est chose faite dorénavant à la 10e tentative, qui plus est chez l’ennemi sédunois. De plus, Servette s’est imposé en Valais pour la première fois depuis… février 2012. Les Grenat ont tendance ces dernières semaines à mettre fin à de longues disettes pour le plus grand bonheur de leurs supporters.

 

La performance d’ensemble. Les Grenat auront littéralement marché sur ce faible FC Sion. Supérieurs dans tous les domaines, ils se sont imposés en toute logique et prouvent que même ce bloc bas sédunois ne leur aura pas posé de problème. Une performance sur laquelle se baser sans doute pour les prochaines rencontres face à ce genre de formations.

 

Reprendre la deuxième place du classement. Quel bonheur de voir le Servette FC si haut dans un classement de Super League. Même si le titre ne sera pas pour cette année, les Grenat montrent de plus en plus le bout de leur nez et l’on peut espérer voir les Genevois sur le podium en fin de saison.

 

À améliorer

 

Tuer le match. Les Grenat auraient du se mettre à l’abri plus tôt pour s’éviter une fin de match quelque peu compliquée. C’est peut-être encore le gros point à améliorer pour cette équipe qui se montre de plus en plus solide.

 


 

Réactions d’après-match

 

Theo Valls

 

 

Jérémy Frick

 

 


 

FC Sion – Servette FC 1-2 (0-2)

Tourbillon, à huis-clos.

Arbitre : M. Tschudi.

Buts : 33’ Schalk (0-1), 36’ Valls (0-2), 84’ Wakatsuki (1-2).

Sion : Fickentscher; Bamert, Ndoye, Aberllaoui; Tosetti (71’ Wakatsuki), Serey Dié, Grgic, Lovisa (46’ Iapichino); Baltazar (83’ Rodrigues); Tupta (46’ Uldrikis), Khasa. Coach : Constantin.

Servette : Frick; Sauthier (C), Rouiller, Sasso, Clichy ; Ondoua ; Cognat, Valls (83’ Cespedes); Stevanovic, Kyei (83’ Kone), Schalk (73’Antunes). Coach: Geiger.

Avertissements : 14’ Sasso, 65’ Abellaoui, 72’ Khasa, 74’ Sauthier, 80’ Uldrikis.

Notes : Sion sans Martic, Theler (suspendus), Andersson, Zock, Clemenza, Karlen, Kabashi, Doldur, Wesley, Hoarau (blessés), Lacroix et Aguilar (non-convoqués). Servette sans Diallo, Imeri, Alves, Holcbecher, Henchoz, Fofana (blessés), Martial, Guerin et Monteiro (non-convoqués). (BT)