Face à la lanterne rouge du championnat de Crédit Suisse super league, le SFC encaisse une lourde défaite à la Tuilière.

Le match


Les Grenat avaient pourtant bien commencé le premier quart d’heure, le lausannois Husic ne voit pas Rodelin dans son dos, perd le ballon dans la surface, Stevanovic tallone pour Cognat qui par une extrême gourmandise tente de dribbler le gardien Diaw au lieu de conclure l’action. Mais les Grenat sur cette même action ont encore une autre chance, Valls subit une faute et obtient un pénalty après la révision de la VAR. Rodelin tire à mi-hauteur et manque son pénalty.

Crédit photo : Servette FC

Les hommes d’Alain Geiger deviennent méconnaissables après ce pénalty. Mahou dans un grand jour s’amuse de Diallo qui réalise une partition catastrophique et obtient à son tour un pénalty. Amdouni quant à lui ne le manque pas ! Servette tente de revenir avec un score de parité avant l’entrée au vestiaire mais le tir de Valls pourtant bien placé est trop facilement stoppé par Diaw. Diallo, habituellement un des hommes forts du collectif grenat, sort logiquement à la mi-temps pour Bauer. Il a été sans cesse débordé par Mahou et aura fait 2 relances pleines axes pour les lausannois. Il est également l’artisan principal du premier but de Zeki Amdouni.

Crédit photo : Servette FC

17’ minutes après la sortie des vestiaires, sur un corner de Kukuruzovic, Amdouni place une somptueuse tête et double la mise pour le LS. Vouilloz n’est pas au marquage d’Amdouni et manque son intervention. L’après-midi devient difficile pour le jeune grenat. Zeki Amdouni inscrit même un triplé quelques minutes plus tard suite à une relance catastrophique de Théo Valls. Dur à encaisser pour les Grenat ! Encore plus lorsqu’il s’agit d’un joueur formé au Servette (jusqu’à ses 14 ans). Il avouera à nos confrères du matin.ch son plaisir de marquer contre le club qui ne l’a pas conservé dans sa jeunesse. Les Servettiens continuent de couler et cette fois-ci c’est l’expérimenté Gaël Clichy qui manque son contrôle et qui profite à Alvyn Sanches pour le 4-0. Ronny Rodelin sauve tout de même l’honneur du SFC, 4 minutes après le 4-0 sur un joli mouvement avec Bauer et Stevanovic.

Dans un froid glacial, le Servette FC chute à Lausanne après un très mauvais match où ils n’ont pas existé. Les joueurs devront se remobiliser dès le prochain match, samedi à La Praille contre Zurich.

 

Les chiffres


 

3 Comme le nombre de buts inscrits par l’ancien carougeois Zeki Amdouni

49 Comme le faible pourcentage de possession de balle par les Servettiens. Méconnaissable.

6’045 Comme le nombre de spectatrices et de spectateurs qui ont bravé le vent et le froid glacial de la Tuilière.

Crédit photo : Servette FC

Le joueur du match


On est très dur avec Servette car l’équipe a été sous l’eau de la 15’ à la 90’’. Aucun joueur n’a émergé du collectif, il est pour nous impossible de déterminer un homme du match. En revanche, du côté du LS, il est plus facile de connaître l’homme du match. Zéki Amdouni aura été de tous les bons coups et aura inscrit 3 buts.

 

Le moment insolite


Un twittos lausannois avait demandé le soutien des servettiens pour demander l’éviction du controversé directeur sportif du LS, Souleymane Cissé. Et les quelque 1000 Grenat qui se sont rendus au stade ont déployé une banderole à l’opposé de la demande du twittos avec un “Cissé reste”.

Autre fait à noter, le LS sponsorise les corners du match par une célèbre compagnie d’assurance, et déclenche un jingle très fort. Nos commentateurs ont à chaque fois sursauté !

 

La citation du jour


“De nouveau le problème chez nous, c’est le problème d’efficacité. On aurait pu et dû prendre l’avantage dans ce match sur la première mi-temps”.

Alain Geiger

 

La conférence de presse