Face à un FC Saint-Gall qui bataille pour le titre, Servette devait confirmer sa bonne performance face à Lucerne 4 jours plus tôt. Un deuxième match consécutif à la Praille et le début d’un enchainement de rencontres sous forme de test ultime face aux trois premiers du classement (à YB mercredi, face à Bâle dimanche).

 

Reprise post-covid oblige, Servette devait à nouveau faire face à des absences. Celle de son coach tout d’abord, Alain Geiger purgeant sa suspension d’un match après son expulsion face à Lucerne. Schalk, lui aussi exclu lors de la dernière rencontre, n’était pas présent tandis que Rouiller et Tasar restaient à l’infirmerie. Une seule surprise dans le XI grenat, la titularisation de Cespedes en soutien de Kyei. Peter Zeidler devait lui faire sans deux pièces maitresses de son effectif, Görtler et Hefti, suspendus.

 

A nouveau un temps merveilleux pour un match de football ce dimanche (© Marc Delacrétaz)

 

Servette-Saint Gall, c’est d’abord des regrets pour les Grenat à l’heure du thé. Une première mi-temps de bonne facture, les occasions s’enchaînent mais il manque un petit quelque chose dans le dernier geste pour traduire cette bonne impression sur le totomat. Des petits détails qui font défaut, à l’image d’un penalty qu’aurait pu siffler M. San sur Imeri. Des regrets surtout car l’ancien de la maison Rüfli a ouvert la marque à la 18e d’une frappe limpide. Un peu contre le cours du jeu, ce but n’a pas découragé des Servettiens encore inspirés durant la fin du premier acte. Des Grenat qui ont dû faire sans Routis, sorti sur blessure à la demi-heure et remplacé parfaitement par Vouilloz dans la charnière centrale.

 

La deuxième mi-temps reprend un peu près les mêmes ingrédients sauf que cette fois-ci Servette va matérialiser sa domination. Une égalisation de Stevanovic à l’heure de jeu qui vient récompenser un excellent quart d’heure des Grenat. Parfaitement lancé par Cognat, le bosnien fit parler sa classe pour inscrire son deuxième but en deux matchs (61e). La fin de rencontre aurait pu accoucher d’une victoire servetienne si notamment Kone avait concrétisé ses deux occasions. Mais on en reste à un partout. Une victoire aux points des Grenat mais uniquement une unité au classement. Un nul dont se contentera Saint-Gall en reprenant la tête du championnat. Le marathon continue pour les servettiens qui se déplacent à Berne ce mercredi (20h15 sur notre webradio) pour y affronter Young-Boys.

 


Que retenir de ce match ?

 

De positif

 

Réaliser une belle performance contre le leader. Pour son retour dans l’élite, Servette aura réussi à prendre des points à toutes les équipes du championnat. Il ne restait plus que Saint-Gall à accrocher et les Grenat ont même fait mieux que cela. Face à une équipe qui leur a posé pas mal de problèmes cette saison, les Servettiens ont su montrer leur meilleur visage.

 

Les prestations de Cognat et Imeri. Très en vue, les deux servettiens ont réalisé un match de grande qualité ce dimanche. Le premier a vu sa qualité technique faire merveille au milieu du terrain tandis que le second a apporté du dynamisme aux attaques servetiennes. Cognat s’impose comme un des meilleurs servettien depuis la reprise, Imeri avec un temps de jeu restreint réussit à tirer son épingle du jeu.

 

L’entrée de Nicolas Vouilloz. Suppléant Routis en première mi-temps, le jeune défenseur servettien continue d’impressionner les suiveurs. Aligné pour la première fois avec Vincent Sasso, son calme ressemble à celui d’un vétéran. Servette tient peut-être en lui un défenseur sur lequel il peut compter pendant de nombreuses années. A Vouilloz de confirmer ses bonnes performances dans les mois à venir.

 

A améliorer

 

Le réalisme. Ce n’est pas la première fois que l’on évoque ce point ici mais il est trop important pour ne pas le mentionner. Avec un peu plus de sang-froid devant la cage, Servette aurait pu empocher les trois points hier. Ni Kyei, ni Kone n’ont marqué hier alors qu’ils ont eu les occasions pour le faire. Un manque de finition des attaquants qui pourrait devenir problématique dans le futur.

 

La blessure de Routis. Revenu en forme, le Français a dû sortir prématurément face à Saint-Gall. On espère que ce n’est pas trop grave pour le défenseur et qu’il pourra rapidement reprendre sa place. L’effectif servettien est déjà bien amputé avec les blessures de Rouiller et Tasar notamment. Même si les jeunes peuvent faire le travail, il ne faudrait pas terminer ce championnat sur les rotules.

 


 

Conférences de presse d’après-match

 

Saint-Gall

 

 

Servette FC

 

 


 

Servette FC – FC Saint-Gall 1-1 (0-1)

Stade de Genève, 1’000 spectateurs (huis-clos partiel).

Arbitre : M. San.

Buts : 18′ Rüfli (0-1), 61′ Stevanovic (1-1).

Servette : Frick; Sauthier (C), Routis (31′ Vouilloz), Sasso, Iapichino; Ondoua, Cognat; Stevanovic, Cespedes (57′ Kone), Imeri (82′ Alves); Kyei (82′ Maccoppi). Coach : Geiger.

Saint-Gall : Zigi; Kräuchi, Stergiou, Fazliji, Muheim; Quintillà (C); Rüfli (80′ Nuhu), Ruiz (71′ Staubli); Guillemenot (71′ Bakayoko); Demirovic, Itten (56′ Ribeiro). Coach : Zeidler.

Avertissements : 45+1′ Muheim, 55′ Guillemenot, 82′ Ondoua, 90′ Demirovic.

Expulsion : 90+3′ Demirovic (deuxième avertissement).

Notes : Servette sans Schalk (suspendu), Kiassumbua, Rouiller, Tasar (blessés), Gonçalves et Severin (convalescents). Saint-Gall sans Görtler, Hefti (suspendus), Costanzo, Ajeti, Gonzalez, Babic, Luchinger (blessés), Alves et Vilotic (non-convoqués) (BT).