Malgré les circonstances particulières encadrant ce huitième de finale de Coupe de Suisse, le favori a dû cravacher pour s’imposer. Bousculés par une équipe veveysane accrocheuse et qui a fait honneur au football amateur à l’arrêt depuis octobre dernier, les hommes d’Alain Geiger ont fait la différence après la pause. Ils iront défier Kriens en quart mercredi prochain.

 

Le début de rencontre appliqué des Grenat symbolisé par trois occasions franches et notamment cette volée mal ajustée de Kyei seul aux six mètres, a laissé entrevoir une après-midi tranquille pour Servette. Il n’en a rien été. Après l’orage initial, les Veveysans sont parvenus à trouver une certaine compacité défensive qui a bien gêné le SFC. Mieux, les locaux ont tout d’abord frappé une première fois par Gabriele à la 10e, lequel a vu sa tentative déviée par Kiassumbua sur la latte avant de s’offrir le luxe d’ouvrir le score sept minutes plus tard sur coup franc (17e).

 

Le piège tendu par l’entraîneur veveysan Christophe Caschili fonctionne à merveille : résister au premier quart d’heure et faire la différence ensuite en étant opportuniste. Menés au score malgré les quatre divisions d’écart entre les deux équipes, les Grenat doivent attendre la 44e minute pour réellement inquiéter Zimmermann, dernier rempart du FC Vevey United. A la réception d’un centre ras de terre de Cognat, Kyei frappe en pivot mais cela ne suffit toujours pas à faire trembler les filets adverses.

 

Servette a évolué avec son 3e maillot dans un stade qui rappelait presque la Challenge League (© Thomas Zinguinian)

 

Manquant d’idées et de réalisme en première mi-temps, Servette à bien réagi après la pause. Meilleur servettien mercredi, Miroslav Stevanovic, en sauveur comme dimanche dernier face à Lugano, a concrétisé la domination d’un SFC plus conquérant à la 57e, d’une frappe enroulée du gauche après une jolie remise de Schalk. Libéré, Servette va même prendre l’avantage huit minutes plus tard sur une action de rupture conclue par Kyei après un caviar de Stevanovic (65e).

 

Désormais en position de force et sentant leurs adversaires, privés de complétion depuis de nombreuses semaines, commencer à piocher physiquement, les Grenat ne sont pas parvenus à se mettre à l’abri. Et pourtant, tour à tour, Kone seul face à Zimmermann et Cognat dans la continuité de l’action auraient pu plier l’affaire (79e). C’est même le contraire qui va se produire deux minutes après cette double occasion servettienne: sur l’une des seules percées veveysanes de la deuxième période, Simao, entré en jeu quelques secondes plus tôt, ajuste une belle volée tendue du gauche et permet à son équipe d’entrevoir les prolongations (81e).

 

Elles n’auront finalement pas lieu, Imeri transformant avec maîtrise aux 85e et 92e minutes deux penaltys dictés par Monsieur Piccolo, qui causèrent le désespoir des Veveysans. Bousculé par un vaillant FC Vevey United, sur la quasi-totalité du match, Servette a finalement fait respecter la hiérarchie et possède une belle occasion d’aller chercher un 8e sacre en Coupe, vingt ans après le dernier.

 


 

Que retenir de ce match ?

 

De positif

 

La deuxième mi-temps servettienne. De bien meilleure facture que la première avec d’avantage de justesse et d’intensité. Il faut dire aussi que la fatigue a sûrement dû se faire sentir assez vite chez les pensionnaires de 1ère Ligue en raison de leur déficit de compétition.

 

Stevanovic en grande forme. Buteur en sélection face à la Finlande (2-2) et dimanche dernier lors de la venue du FC Lugano (1-1), la star bosnienne du SFC est en pleine confiance et a largement contribué au succès Grenat.

 

La fin de saison à suspense qui attend Servette. Deuxième en championnat à un tour du terme et bien lancés en Coupe, les Grenat ont toutes les cartes en mains pour nous offrir un final de folie.

 

A améliorer

 

L’efficacité qui a globalement manqué mercredi. Malgré de nombreuses occasions et une domination territoriale nette, Servette a eu du mal à faire la différence face à une équipe de niveau inférieur. Espérons que la conclusion soit davantage au rendez-vous au Letzigrund dimanche prochain face au FCZ.

 


 

Réactions d’après-match

 

Steve Rouiller

 

 

Alain Geiger

 

 

(Interviews réalisés par Julien Trébert et Thomas Zinguinian)


 

FC Vevey United – Servette FC 2-4 (1-0)

En Copet, à “huis-clos”.

Arbitre : M. Piccolo.

Buts : 17′ Kyei (contre-son-camp) (1-0), 57′ Stevanovic (1-1), 65′ Kyei (1-2), 81′ Simao (2-2), 85′ Imeri (penalty) (2-3), 90+2′ Imeri (penalty) (2-4).

Vevey : Zimmermann; Amougou, Elefante (C), Zouma, Hajdini; Diop; Gabriele (75′ Simao), Tsimba; Gassic (79′ Protopapa); Mebrak, Gomis. Coach : Caschili.

Servette : Kiassumbua; Sauthier (C), Rouiller, Severin, Mendy; Cespedes; Valls (89′ Diallo), Cognat; Stevanovic, Kyei (71′ Kone), Schalk (71′ Imeri). Coach: Geiger.

Avertissements : 52′ Elefante, 58′ Gabriele, 66′ Diop, 67′ Severin, 90+3′ Zouma.

Notes : Servette sans Antunes, Henchoz, Fofana (blessés), Clichy, Martial, Holcbecher, Guerin, Ondoua et Frick (non-convoqués). (BT)