L’attente a été beaucoup trop longue : depuis le 21 mai et une défaite amère face à Rapperswil (0-3), Servette n’avait plus foulé la pelouse de la Praille. L’occasion était donc belle d’engranger une première victoire à domicile d’entrée face à un FC Winterthour qui marche plutôt bien sur ce début de championnat.

 

Les faits de jeu

 

10’ Servette démarre timidement cette partie, l’explication réside peut-être dans le fait que certains joueurs alignés par Geiger découvrent tout simplement la Praille, l’heure est donc à la prudence dans ces dix premières minutes.

 

15’ Servette FC 1-0 FC Winterthour : Action de classe des Grenat ! Le ballon est dans les pieds de Roullier dans le camp servettien, le défenseur effectue une magnifique transversale à destination de Stevanovic sur le côté droit, le bosnien affronte Wild et décoche un centre pour Kone qui crucifie Spiegel d’une volée du droit imparable. Le nouvel attaquant ivorien s’illustre d’entrée dans son nouveau club et ce n’est pas fini pour lui… 

 

30’ Les Grenat ont globalement la maitrise du jeu dans cette 1ère mi-temps, les quelques incursions zurichoises proviennent de fautes techniques servetiennes. Pas de grosse occasion à se mettre sous la dent de chaque côté. Servette essaye un maximum de jouer rapidement vers l’avant, Geiger prônant beaucoup la verticalité à domicile. 

 

52’ Koro Kone ne participe pas beaucoup à la construction du jeu et agit vraiment comme un pur attaquant de pointe. En début de 2e mi-temps il est à la réception d’une action encore bien sentie des Grenat et place une tête qui oblige Spiegel à un arrêt de grande classe. 

 

68’ Servette FC 2-0 FC Winterthour : Les servettiens font le break ! Le ballon transite à l’entrée de la surface zurichoise, il arrive dans les pieds de Maccoppi à 30m du but qui réalise une passe piquée parfaitement exécutée dans le dos de la défense de Winterthour et c’est ce diable de Koro Kone qui finit parfaitement entre les jambes du gardien. 

 

75’ Sur un centre de Sébastien Wüthrich, Christopher Mfuyi marque de la tête mais son but est refusé pour une faute que M. Wolfensberger a dû être un des seul à remarquer. Il n’empêche que la domination servetienne est assez visible dans cette fin de rencontre. 

 

90’ Sutter est oublié dans le dos de la défense grenat mais perd son un-contre-un face à Frick qui joue très bien le coup.

 

Que peut-on retenir comme éléments… 

 

Positifs ?

 

– Le match référence des Grenat qui pour la première fois cette saison ont réussi à allier domination dans le jeu et résultat. Jouer à domicile a sans doute faciliter les choses mais nous avons vu des servettiens conquérants et qui se projetaient très vite vers l’avant. De bonne augure avant le derby !

 

– Le blanchissage de Jeremy Frick pour la 4e fois de l’exercice 2018-2019. C’est un peu « ou tout ou rien » pour Servette cette saison : quand il n’y a pas de but concédé, la victoire est au bout et quand Servette encaisse, il y a toujours défaite.

 

– Les excellents débuts de Koro Kone sous ses nouvelles couleurs. Il s’agissait un peu de l’inconnu quand au niveau de l’ivorien en ce vendredi soir mais ce dernier à plus que répondu présent. Dans un rôle de vrai numéro 9, il permettra peut-être à Servette de passer un cap sur le plan offensif. On se réjouit déjà de le voir évoluer au côté d’Alex Schalk (blessé actuellement), autre transfuge prometteur de l’intersaison.

 

– Le bon match de la défense servetienne. Rarement prise de vitesse ou dépassée, elle n’a concédé que quelques périodes de domination (environ 10 minutes durant chaque mi-temps) du FC Winterthour. Bien aidée, il est vrai, par le milieu de terrain servettien qui a été solide lors des phases défensives.

 

A améliorer ?

 

– Le déchet technique des joueurs servettiens. Alors qu’il y avait par moment plus simple à faire, on choisissait plutôt un geste technique compliqué ou une fantaisie. Dommage car de très belles actions collectives ont été construites par les Grenat durant la rencontre. Ce genre de détail est à corriger car il peut porter préjudice contre une équipe supérieure.

 

– Les difficultés de Lang à marquer. Toujours dans les bons coups, l’attaquant grenat percute, tente, travaille pour enfin inscrire un but mais n’y arrive pas. Combien de temps durera la patience de Geiger avec son numéro 7 ? On peut s’imaginer qu’avec les retours de blessure de Wüthrich et Schalk et les bonnes choses qu’a montré Kone, l’entraineur valaisan sortira peut-être du XI le jurassien.

 


 

Kone : “On va faire en sorte que Lausanne reparte avec zéro point”.

 

Koro Kone, premier match pour le SFC et directement un doublé. Des débuts parfaits ?

 

Oui, un bon début et une première victoire à domicile pour commencer, c’est parfait !

 

Pour votre premier match à la Praille, vous bénéficiez déjà de l’approbation du public avec une standing ovation, ça fait quelque chose de spécial ?

 

Bien évidemment ça fait toujours plaisir de ressentir le public derrière toi sur un plan personnel. Maintenant le championnat est encore long, il faut rester calme, continuer à travailler et puis toujours donner l’envie aux supporters de revenir au stade. 

 

“Je sais que ça ne marchera pas tout le temps comme ce soir”.

 

Vous parliez du championnat, quels sont vos objectifs personnels et d’équipe pour cette saison ?

 

Personnellement, d’engranger le maximum de matchs et d’aider l’équipe comme je sais le faire. Je sais que ça ne marchera pas tout le temps comme ce soir mais il faudra continuer à travailler. Les ambitions du club ne sont pas cachées, on va faire de notre mieux pour atteindre ces objectifs. Je veux marquer le plus de buts possible mais je ne me suis pas fixé d’objectif comptable. 

 

La semaine prochaine, Servette va jouer le premier gros match de sa saison lors du derby face au Lausanne Sport. Avez-vous déjà entendu parler de la rivalité entre les deux équipes ?

Oui on en parle bien-sûr dans le vestiaire. J’ai déjà joué quelques derbys donc je sais ce que ça représente. On va préparer du mieux possible cette rencontre la semaine prochaine à l’entrainement et faire en sorte que Lausanne vienne ici et reparte avec 0 point.

 

(Propos recueillis par Thomas Zinguinian)


 

Servette FC – FC Winterthour 2-0 (1-0)

Stade de la Praille, 2423 spectateurs.

Arbitre : M. Wolfensberger.

Buts : 15’ Kone (Stevanovic), 68’ Kone (Maccoppi).

Servette (4-2-3-1) : Frick ; Severin, Roullier, Mfuyi, Sauthier (C) ; Maccoppi, Routis (87’ Busset) ; Lang (78’ Alphonse), Cognat (64’ Wüthrich), Stevanovic ; Kone (90’ Chagas).

Winterthour (4-2-3-1) : Spiegel ; Wild, Hajrovic, Isik, Markaj ; Doumbia, Arnold (83’ Lekaj)  ; Radice (60’ Sutter), Gazzetta (69’ Gele), Calla (C) ; Seferi (60’ Sliskovic).

Avertissements : 36’ Kone, 47’ Roullier, 90’ Chagas ; 74’ Arnold, 82’ Calla.