Pour ce dimanche de Pâques, Servette recevait le FC Lugano au Stade de Genève. Une rencontre qui s’annonçait alléchante entre le 2ème (Servette) et le 3ème (Lugano) du championnat de Super League. L’objectif des Servettiens était donc d’obtenir un résultat favorable pour conserver sa seconde place.

 

Pour ce match, Alain Geiger choisit d’utiliser le 4-3-3 avec le 11 titulaires habituels dont Miroslav Stevanovic qui revient de sa sélection bosniaque. Imeri, Fofana et Diallo sont toujours blessés. Du côté luganais, le tacticien Maurizio Jacobacci tente de surprendre les Grenat en venant avec un schéma tactique en 4-4-2 avec deux attaquants de pointe au lieu du 5-4-1 habituel. L’Uruguayen Joaquin Ardaiz est épaulé du Ghanéen Asumah Abubakar en attaque.

 

Le match commence fort, Mattia Bottani arrive rapidement à se trouver dans une bonne position et tente de surprendre le portier Grenat Frick d’une frappe fort au premier poteau mais le ballon finit dans le petit filet. Premier avertissement après 30 secondes de jeu seulement. Trois minutes plus tard, Alex Schalk fixe le latéral droit Numa Lavanchy, repique dans l’axe et décoche une frappe puissante qui ne passe pas loin de la transversale de Baumann.

 

Peu d’occasions franches jusqu’à la 43e minute avec Stevanovic qui obtient un coup franc à 30 mètres des cages de Baumann. Mais malheureusement pour le Bosniaque, le ballon passe juste à côté alors que Baumann semblait battu. La mi-temps est siffée sur un score nul et vierge. Le match est plaisant, le jeu bascule de chaque côté mais les 22 acteurs n’arrivent tout de même pas à inscrire le moindre but durant ce premier acte.

 

Servette et Lugano se quittent une nouvelle fois bons amis (© Marc Delacrétaz)

 

Servette commence doucement à accélérer son jeu et sur un bon centre de Clichy, Stevanovic frappe mais le ballon est dévié au tout dernier moment par un Luganais à la 57e. Cognat s’illustre également une minute plus tard, mais le ballon passe pas loin des cages tessinoises. A la 66e, sur une contre attaque éclair, l’ancien joueur lausannois Olivier Custodio inscrit un joli but avec son pied droit sur la première frappe cadrée du FC Lugano. Jérémy Frick, masqué au début de la frappe ne peut qu’accompagner le ballon dans les filets.

 

Les joueurs Grenat n’abandonnent pas et tentent à tout prix de revenir au score. Koro Kone et Arial Mendy font leur entrée pour débloquer la situation. En quelques minutes, Koro Kone arrive à se créer deux belles occasions mais ses frappes ne sont pas assez dangereuses pour inquiéter le portier tessinois. Belle entrée toutefois pour Kone. A cinq minutes de la fin du temps réglementaire, Miroslav Stevanovic enchaîne un contrôle de poitrine, volée du gauche qui fait trembler les filets de Baumann. Ce but entièrement mérité récompense les efforts servettiens.

 

La rencontre se termine sur un score de 1-1. Les Genevois ont évité de peu une défaite qui aurait été sévère mais le match nul est totalement logique au vu de la physionomie du match. Sur les cinq dernières confrontations entre les deux équipes, quatre se sont achevées sur le score 1-1.

 


 

Que retenir de ce match ?

 

De positif

 

Servette garde sa deuxième place. Un seul petit point permettait aux joueurs d’Alain Geiger de conserver la 2ème place et c’est chose faite, qui plus est avec la défaite du FC Bâle lundi. Il faut continuer sur ce rythme pour espérer jouer l’Europe la saison prochaine.

 

La détermination. Malgré l’ouverture du score d’Olivier Custodio, les Grenat ont longuement poussé pour marquer et ont tout donné pour inscrire un second but mais, malheureusement pour eux, la réussite n’était pas présente.

 

La discipline. Une grande partie de l’effectif était sous la menace d’une suspension à l’obtention du moindre carton jaune. Mais, heureusement pour les Grenat, aucun joueur n’a pris le moindre carton. L’effectif sera “au complet” à ce niveau-là pour le déplacement de dimanche prochain au Letzigrund.

 

À améliorer

 

Les pertes de balles dangereuses. Gaël Clichy et Gaël Ondoua ont perdu un nombre important de ballons durant ce match. Une mauvaise passe en retrait de Ondoua a failli permettre Ardaiz inscrire un but. A corriger au plus vite.

 

Les occasions : les Servettiens ont rarement réussi à se trouver dans de bonnes conditions. Il faudra pour le prochain match tenter plus de choses avec des décalages et des attaques rapides pour espérer inquiéter les Zurichois.

 


 

Conférences de presse d’après-match

 

Servette FC (Alain Geiger et Vincent Sasso)

 

 

FC Lugano (Maurizio Jacobacci et Olivier Custodio)

 

 

(Propos recueillis par Marc Delacrétaz)


 

Servette FC – FC Lugano 1-1 (0-0)

Stade de Genève, à huis-clos.

Arbitre : M. San.

Buts : 66′ Custodio (0-1), 85′ Stevanovic (1-1).

Servette : Frick; Sauthier (C) (82′ Alves), Rouiller, Sasso, Clichy; Ondoua (71′ Mendy); Valls (87′ Cespedes), Cognat; Stevanovic, Kyei, Schalk (71′ Kone). Coach: Geiger.

Lugano : Baumann; Lavanchy, Maric, Ziegler, Guerrero (53′ Facchinetti); Sabbatini (C); Lovric, Custodio; Bottani (79′ Macek); Abubakar (79′ Gerndt), Ardaiz (64′ Lungoyi). Coach: Jacobacci.

Avertissement: 42′ Custodio (suspendu au prochain match).

Notes : Servette sans Diallo, Imeri, Antunes, Henchoz, Fofana (blessés), Martial, Holcbecher, Guerin et Monteiro (non-convoqués). Rouiller récupère le brassard de capitaine à la sortie de Sauthier. Lugano sans Covilo, Opara (blessés), Oss (convalescent), Kecskes, Monzialo, Stefanovic et Centinaro (non-convoqués). (BT)