Après une entame de championnat convaincante dans le derby du Rhône dimanche dernier (1-2), Servette se devait de montrer une réaction en réponse au match aller perdu en Norvège 3-0 face au Molde FK. Elle fut magnifique…

Le match


Ce match retour d’Europa Conférence League a prouvé une fois de plus que Servette a du caractère, et comment ! En mauvaise posture avant cette deuxième manche, les Grenat sont entrés (comme attendu) pied au plancher dans la partie. Après plusieurs situations intéressantes mettant à mal la défense regroupée norvégienne, c’est de manière méritée que Diallo, encore très en vue, a trouvé la faille à la 18e minute d’un tir dévié. Départ idéal pour des servettiens joueurs et bien plus entreprenants que leurs adversaires, venus exclusivement pour défendre au Stade de Genève.

Bien lancé, Servette a poursuivi sa domination, poussant à plusieurs reprises la défense adverse dans ses retranchements jusqu’à cette 40e minute qui a coûté cher à Stevanovic et au SFC. La décision de l’arbitre de mettre rouge direct est sévère, car même si les crampons du Bosnien finissent sur la cheville de Brynhildsen, le geste est clairement malheureux…

Remontés après ce fait de jeu, les Grenat sont revenus sur le terrain revanchards et cette formidable équipe allait être à nouveau récompensée à l’heure de jeu (59e). Passe en profondeur parfaite, appel dans le bon timing et 2-0 pour le SFC. Du beau travail conclut par Kyei et initié par un Diallo intenable.

La dernière demi-heure aura été intense, offrant de l’espoir jusqu’au bout aux 3.842 supporters servettiens. On se souviendra notamment de cette volée de Schalk contrée (85e) et de nombreux centres dangereux, envoyé souvent par la patte gauche magique de Gaël Clichy, mais cela n’aura pas suffi… Valeureux et auteurs de la réaction d’orgueil attendue, les Grenat tombent avec les honneurs et les armes à la main après une magnifique bataille. Prochain rendez-vous ce dimanche avec la venue de Lugano.

 

 

Les chiffres


4 Comme le nombre de buts inscrits par Servette sur les deux derniers matchs. L’attaque tourne bien en ce début de saison, et cela promet pour ce nouveau championnat qui s’annonce passionnant !

7 Comme le nombre de cartons que se seront pris les joueurs de Servette. 1 rouge, 6 jaunes, cela fait beaucoup quand les compare à ceux pris par des joueurs norvégiens qui visaient surtout à casser le jeu.

44 Comme la minute qui a vu Stevanovic recevoir son carton rouge très sévère en cadeau pour son 31ème anniversaire… Rien à te reprocher Micá !

57 Comme le nombre de personnes qui ont assisté au live de GE-Sports sur Twitch. Merci à vous !

3842 Mention spéciale aux supporters servettiens qui auront, dès les premières minutes, rugit et chanté à plein poumons pour motiver cette équipe grenat pleine de courage qui n’est pas passé loin de sa qualification. Durant toute la durée du match nous avons eu l’impression d’un stade plein grâce à ces supporters qui ont magnifiquement fait honneur à leur statut de 12eme homme.
En résumé, une nuit magique malgré le résultat, grâce à des supporters toujours présents après les restrictions sanitaires et une équipe de plus en plus convaincue de son potentiel, qui est de bon augure pour la suite !

 

L’homme du match


Moussa Diallo

Auteur d’une prestation à nouveau très aboutie comme face à Sion dimanche, le numéro 7 apporte un dynamisme très net au jeu servettien. Prenant sans cesse son couloir droit, il démontre un état d’esprit et des qualités athlétiques remarquables. Également solide défensivement, il est justement récompensé ce soir par un but et une passe décisive.

Continue comme ça Moussa !

 

L’image insolite


Quand tu es invité à aller rencontrer le président Pascal Besnard en loge et qu’après quelques minutes de discussion, tu te retournes pour t’en aller et que tu tombes nez-à-nez avec le basketteur Clint Capela. C’est ce qu’a vécu Diego Esteban, notre responsable Twitch du jour, encore tout émerveillé par cette rencontre inattendue! Encore bravo à toi Clint pour cette saison incroyable en NBA!

La citation du jour


“On a offert au public une belle victoire en Coupe d’Europe malgré l’élimination! On a battu une équipe qui était en huitièmes de finale d’Europe League la saison dernière. On est éliminé mais on leur a mis une brosse à 10!”. (Alain Geiger)

 

Les interviews


Alain Geiger

“Ce qui est énervant, c’est de sentir que l’arbitre défend une équipe! Je ne comprends pas ce principe. J’ai eu ce ressenti-là mais on ne va pas s’en prendre qu’à l’arbitre, on n’avait qu’à faire mieux au match aller, mais aujourd’hui, on a joué contre l’équipe de Molde et le quatuor arbitral”.

Yoan Severin

“Même à 10 contre 11, on est allé les chercher très haut et on a pris des risques! Après, on est tombé contre une équipe qui a de l’expérience, qui a bien géré ses moments faibles”.