Les Grenat ont fait le travail sous le déluge de la Principauté pour assurer leur 3e place au classement. Une victoire 1-3 qui leur permettra de découvrir la nouvelle Conference League la saison prochaine.

 

Après un derby complètement manqué quelques jours auparavant et plusieurs résultats décevants ces dernières semaines, Servette se devait de réagir pour ne pas gâcher une saison qui fut globalement positive. Privé de Sasso, Kone (suspendus), Kyei et Ondoua (blessés), Alain Geiger alignait la meilleure équipe à sa disposition avec Schalk en pointe, Imeri sur sa gauche et le retour de Cespedes au milieu de terrain. En face, Vaduz devait composer sans son défenseur Simani et surtout avec l’obligation de faire des points pour ne pas sentir le vent du boulet sédunois dans leur dos.

 

Sous une pluie diluvienne, les 22 acteurs ont constamment cherché à minimiser leur prise de risques. Le jeu s’est retrouvé souvent haché avec un nombre très élevé de remises en touches et de passes en retrait dégagées le plus loin possible par les deux portiers. A ce petit jeu-là, c’est Servette qui a réussi à ouvrir la marque en premier grâce à un corner de Valls transformé par Stevanovic (11e), mais Vaduz est parvenu à égaliser 25 minutes plus tard, également sur un coup de pied arrêté, grâce à ses deux défenseurs centraux quasi-homonymes (Joel Schmied à la passe, Yannick Schmid à la conclusion).

 

Une dizaine de Maroons (sur la droite de l’image) se sont massés derrière les grilles du Rheinpark pour encourager les Grenat (© Bastien Trottet)

 

Si la 2e période a débuté sur un rythme extrêmement tranquille pendant une vingtaine de minutes, il a suffi d’un tacle rageur de Gaël Clichy à mi-terrain pour relancer les actions des visiteurs. Sur la suite de l’action, Stevanovic a glissé un excellent ballon à Schalk, qui a mis tout ce qu’il avait pour fusiller Büchel et redonner une longueur d’avance à ses couleurs (64e).

 

A 1-2 à une vingtaine de minutes de la fin et avec un FC Sion mal en point à Lugano, le match n’a logiquement pas décollé davantage. Vaduz s’est créé quelques occasions, toutes bien repoussées par un Jérémy Frick très attentif, tandis que Servette s’est contenté de gérer sa fin de match. Les Genevois ont tout de même assuré définitivement les trois points dans le temps additionnel par Fofana (93e) après une excellente récupération rageuse de Cespedes et une passe décisive de Valls (la 2e de la soirée).

 


 

Que retenir de cette rencontre ?

 

De positif

 

La réaction d’orgueil. Tout ne fut pas parfait au Liechtenstein, loin de là, mais Servette a au moins su se remobiliser et faire le nécessaire contre un Vaduz combatif mais limité. Les Grenat peuvent aborder la rencontre de vendredi contre St-Gall l’esprit libéré et commencer à réserver leurs vacances. Ils les ont bien méritées.

 

Marquer trois buts à l’extérieur. Il aura donc fallu attendre le 18e et dernier déplacement de la saison pour voir Servette inscrire pour la première fois trois buts sur la route. Le Rheinpark leur a par ailleurs bien convenu cette saison (1-5 en score cumulé sur les deux rencontres).

 

La qualification européenne. Cette victoire signifie un été européen pour les Servettiens, le second consécutif, en autant de saisons dans l’élite. Les Grenat sont assurés de terminer 3e et d’améliorer donc leur marque de l’an passé. Malgré la fatigue mentale et physique d’une saison éprouvante, ils ont su se relever au meilleur des moments pour valider leur magnifique parcours et s’offrir une rencontre pour beurre vendredi face à des Saint-Gallois également démobilisés.

 

A améliorer

 

La météo du Liechtenstein. Un match sous la neige au premier tour, une rencontre sous le déluge au second: Servette n’aura pas été gâté lors de ses deux visites outre-Rhin.

 


 

FC Vaduz – Servette FC 1-3 (1-1)

Rheinpark, 100 spectateurs (huis-clos partiel).

Arbitre : M. Hähni.

Buts : 11′ Stevanovic (0-1), 35′ Schmid (1-1), 64′ Schalk (1-2), 90+3′ Fofana (1-3).

Vaduz : Büchel (C); Rahimi (70′ Coulibaly), Schmid, Schmied; Gajic; Dorn, Gasser (77′ Sutter), Lüchinger (70′ Prokopic), Obexer; Cicek (46′ Djokic); Di Giusto. Coach: M. Frick.

Servette : J. Frick; Sauthier (C), Rouiller, Severin, Clichy; Cespedes; Cognat, Valls; Stevanovic, Schalk (81′ Fofana), Imeri (56′ Antunes). Coach: Geiger.

Avertissements : 20′ Imeri (suspendu au prochain match), 41′ Obexer, 85′ Schmied, 88′ Sauthier (suspendu au prochain match).

Notes : Vaduz sans Simani (suspendu), Wieser, Hug (blessés), Saglam, Santin et Ibrisimovic (non-convoqués). Servette sans Kone, Sasso (suspendus), Kyei, Guerin, Ondoua, Henchoz (blessés), Mendy, Holcbecher, Monteiro et Pédat (non-convoqués). (BT)