Après une grosse défaite subie du côté de Saint-Gall, les Grenat devait se reprendre face au FC Lucerne. Les deux équipes se sont quittées sur un score de 1-1 dans un match relativement terne.

Le match


Alain Geiger a procédé à de nombreux changements en sortant de son onze, Vouilloz, Antunes, Severin et Valls. De leur côté, les lucernois voulaient capitaliser sur leur victoire la semaine passée face au FC Sion et sont les premiers à s’être mis en valeur avec plusieurs frappes qui passeront au-dessus des cages. Jérémy Frick devra même s’employer pour contrer un tir de Schulz, oublié par la défense servetienne. 

Le FC Lucerne garde le pied sur le ballon et fait mal à un Servette FC timide lors de cette 1ère période. Il faudra une trentaine de minutes avant de voir Alex Schalk tenter sa chance et voir son tir fuir le cadre. Trop de déchets des deux côtés obligeront les supporters à suivre un triste 0-0. 

C’est Alain Geiger qui effectuera en premier des changements, avec les sorties de Rodelin et Imeri pour les entrées de Bedia et Valls à la 46ème minute. Et 7 minutes plus tard, Bedia trouve le chemin des filets en glissant le ballon sous Müller, 1-0 pour les grenat. Le Servette FC va par la suite continuer à se montrer dangereux à l’image de Cognat qui se fraie un chemin dans la défense lucernoise avant de butter sur Müller. 

A la 74ème minute, Oberlin et Severin remplace Schalk et Diallo et le SFC commence à reculer. Il faudra plusieurs arrêts de Frick devant Sorgic et Ugrinic avant que le nouveau joueur lucernois, Marko Kvasina place une tête parfaite pour égaliser. 1-1 à la 86ème minute, les genevois ont laissé passer leur chance et trembleront une nouvelle fois avec un but annulé du FC Lucerne.

Les chiffres


1 : Pour le premier but de Chris Bedia et la première titularisation de Moritz Bauer.

2 : Comme le nombre de tirs cadrés pour les grenats, trop peu.

11 : Comme le nombre de points de retard sur le FC Bâle, premier européen.

14 : Comme le nombre de points d’avance sur le FC Lucerne, premier relégable. 

251 : Comme le nombre de rencontres d’Anthony Sauthier avec le SFC, honoré aujourd’hui. 

L’homme du match


Chris Bedia. Premier but aujourd’hui pour l’attaquant ivoirien qui a fait très mal à la défense de Lucerne. De bonne augure pour la suite. Mention spéciale à Moritz Bauer qui, pour sa première titularisation, a fait tout juste.

Dix minutes après son entrée, Chris Bedia a pu fêter son 1er but avec la tunique grenat. Crédit Photo : Servette FC

L’instant émotion


Anthony Sauthier était de retour à Genève pour être honoré par le club et les supporters. Un hommage émouvant pour un joueur légendaire qui aura porté à 251 reprises le maillot grenat. Une histoire qui débute en junior avec un bref passage à Sion avant de revenir dans son club de coeur. Servette et Anthony Sauthier c’est une histoire fantastique et longue de près de 17 ans. Entre Promotion League, Challenge League, Super League et Coupe d’Europe, “Nini” aura tout vu et tout connu avec Servette. L’équipe de GE-Sports tenait à remercier Anthony Sauthier pour toutes ces années, pour toutes les émotions vécues, pour sa disponibilité et sa gentillesse qui le caractérise si bien. Tout le meilleur du côté d’Yverdon Anthony !

Une page de l’histoire du club se tourne avec un hommage émouvant donné à Anthony Sauthier. Crédit Photo : Servette FC

Le débriefing


Alain Geiger

David Douline 

Chris Bedia