Le Servette FC s’est incliné 3-1 face à une équipe de Young Boys en infériorité numérique à l’issue d’une prestation décevante.

Le match


D’un côté, un quadruple champion du titre, disposant du meilleur buteur de la ligue, mais assuré de ne pas empocher un cinquième trophée d’affilée, et sortant d’une série de 7 matches sans victoire. De l’autre, la meilleure équipe romande, disposant du meilleur passeur au monde, mais dont le parcours en dents de scie la place dans le ventre mou du classement. L’enjeu de cette rencontre ne saute pas aux yeux : les Bernois – actuellement 3èmes – peuvent encore finir 2èmes (synonyme de participation aux qualifications de la Ligue des Champions), mais peuvent encore finir 4èmes (qualifications de la Conférence League) si la victoire continue à leur échapper. Pour Servette, l’Europe reste atteingnable, à condition de ne pas finir derrière Saint-Gall et Lugano, l’une de ces deux équipes étant assurée de gagner la coupe de Suisse, et la qualification pour l’Europa League qui l’accompagne.

Crédit photo : Servette FC

On comprendra rapidement que l’objectif des deux équipes sera le spectacle. Les adversaires démarrent la rencontre avec une rare intensité, en jouant un football extrêmement offensif avec des formations identiques. Les hostilités seront entamées par Antunes, qui se faufilera entre les “abeilles” pour décocher la première frappe cadrée de la rencontre, sans danger pour Von Ballmoos. Cependant, les Genevois ne sont pas habitués à ce plan de jeu, et l’incapacité de Moritz Bauer à bloquer les assauts du duo Garcia – Ngamaleu en sera la démonstration. Ce couloir gauche sera dévastateur pour les grenat, entraînant un doublé de Jordan Siebatcheu aux 12ème et 41ème minutes de la partie, portant son total de réussites cette saison à 21. La frappe d’Antunes à la 4ème minute sera la seule de la 1ère mi-temps, le trio offensif grenat (Antunes-Rodelin-Stevanovic) sera quasiment muet pendant 45 minutes.

Crédit photo : Servette FC

En seconde mi-temps, Alain Geiger remplace immédiatement Rodelin et Cespedes par Oberlin et Bedia, revient à la formation habituelle de son équipe, et donne la priorité à la possession de balle et à la hauteur du bloc. Stratégie gagnante : si les Bernois restent dangereux, Elia est hors-jeu trois fois en 10 minutes, la possession revient à l’équilibre et les Genevois sont beaucoup plus présents physiquement dans les duels. À la 70ème minute, un boulet de canon de Timothé Cognat frôle la barre du but de Young Boys. À la 76ème minute, Elia exploite une mésentente entre Vincent Sasso et Jérémy Frick, mais s’écroule abusivement aux yeux de l’arbitre, qui lui adressera son second avertissement de la partie : à 2-0, Young Boys doit maintenant terminer la rencontre en infériorité numérique. On sent Servette s’approcher d’un but : Ricardo Alves fait une excellente entrée, et ses combinaisons avec Oberlin et Bedia à gauche font beaucoup de mal aux jaune et noir.

Crédit photo : Servette FC

Mais à la 85ème minute, l’Histoire va se répéter : une nouvelle fois, la défense genevoise va laisser trop d’espaces aux ailiers bernois, ce qui permettra à Lewin Blum de centrer directement sur la tête de Vincent Sierro. Servette concède un but interdit, à 11 contre 10. Les grenat sauveront l’honneur par Dimitri Oberlin à la 90ème minute, un but confirmé par la VAR et qui sera sa première réussite de la saison en Super League. Au coup de sifflet final, on saluera la qualité du jeu et des joueurs de Young Boys, ainsi qu’une rencontre où tous les acteurs ont joué le jeu et présenté un football ambitieux. On regrettera un déchet technique ainsi que des choix tactiques qui auront scellé la défaite genevoise dès la première mi-temps. L’espoir de jouer l’Europe est toutefois encore permis pour Servette, la rencontre de samedi à la Praille face à Saint-Gall représentant une opportunité de rester à portée des brodeurs, qui seront leurs concurrents directs en cette fin de saison.

 

Les chiffres


0 comme le nombre de cartons infligés aux grenat au cours de cette rencontre : une première depuis le 12 septembre 2021 et la victoire 5-1 à la Praille contre le FC Saint-Gall !

1 comme le nombre de buts désormais marqués par Dimitri Oberlin sour les couleurs Genevoises, après quasiment 300 minutes de jeu cette saison.

20 comme le nombre d’assists désormais réalisés par le magicien Miroslav Stevanovic, un record pour la Super League, et quasiment le meilleur score de la saison au monde, derrière Thomas Müller (Bayern Munich) et ses 21 passes décisives !

24’053 comme le nombre de spectatrices et de spectateurs qui ont chauffé l’ambiance au Wankdorf samedi, à savoir un peu plus que la population de Carouge, 5ème ville genevoise la plus peuplée.

 

Le joueur du match : Timothé Cognat


On ne voit que lui côté genevois durant la première mi-temps, et sa pugnacité ne perd pas en intensité durant la seconde. On lui doit une part majeure des intentions offensives et des actions des grenat dans cette rencontre très difficile. Cet homme, c’est Timothé Cognat !

Crédit photo : Servette FC

 

Le moment insolite


Avant la rencontre, l’équipe de GE-Sports fait un détour par la boutique pour acheter un maillot de Young Boys : avec un peu de chance, Fasnacht (Ethan, GE-Sports) obtiendra une dédicace de Fassnacht (Christian, YB) !

 

La citation du jour


“Si on regarde la première mi-temps, vous allez apercevoir qu’on a pas fait deux passes d’affilée.” Alain Geiger

 

La conférence de presse – Alain Geiger