Des Servettiens surmotivés en passent cinq à un FC Zürich dépassé.

 

Privés de quatre de leurs pièces maîtresses, les Grenat ont su imposer leur supériorité dans tous les compartiments du jeu durant l’ensemble des 90 minutes. C’est par l’intermédiaire de Park (qui remplaçait Tasar, légèrement touché vendredi à l’entraînement) que les Servettiens ont pris l’avantage dès la 18ème minute de jeu. Bien lancé par Kone, Schalk a senti l’appel de Park sur le côté gauche qui ne s’est pas fait prier pour crocheter le défenseur zurichois et placer son ballon au fond des filets. Première titularisation, premier but pour le Sud-coréen. A ce moment-là, il ne savait pas encore que ce n’était qu’un début.

 

La Südkurve et l’ensemble du FC Zurich ont rendu un dernier hommage à Köbi Kuhn (1) (© Samuel Gremaud)

 

Après l’ouverture du score s’en est suivi une période plutôt creuse pour les deux équipes, les Zurichois cherchant à égaliser (quel raté de Domgjoni à la 23e!) et les Servettiens contrôlant leurs avantage. Juste avant le thé, Koné, bien servi par Cognat (excellent dans ce match) donna deux longueurs d’avance à ses couleurs en profitant d’un tir dévié par l’ex-Servettien Nathan. 2-0 à la mi-temps, un résultat logique au vu des 45 premières minutes.

 

La Südkurve et l’ensemble du FC Zurich ont rendu un dernier hommage à Köbi Kuhn (2) (© Samuel Gremaud)

 

Malgré leurs deux buts d’avance, les Grenat n’étaient pas pour autant rassasiés et mirent d’entrée de jeu une pression folle sur la défense locale. Park, encore lui, décida d’ouvrir son merveilleux pied droit par deux fois pour donner quatre longueurs d’avance à Servette et s’offrir le ballon du match pour son triplé. S’en suivirent des scènes de liesse avec les supporters visiteurs venus en nombre. A 4-0 à la 58ème minute de jeu, le reste de la partie ne fut que du remplissage. Les Grenat se permirent même quelques largesses défensives mais scellèrent néanmoins le score à la 88ème sur une volée de Cespedes bien servi par un Stevanovic des grands soirs. 

 


 

Que retenir de ce match ?

 

De positif

 

Jung-Bin Park. Arrivé par la petite porte au SFC, le jeune Sud-coréen a ébloui la rencontre de tout son talent. Virevoltant, rapide et percutant, l’ailier a fêté sa première titularisation en inscrivant trois buts dont deux sur des frappes venues d’ailleurs. Magnifique.

 

Alain Geiger. Privé de quatre titulaires (Sauthier, Rouiller, Wüthrich et Tasar), l’entraîneur servettien a su remanier son effectif et son système de jeu d’une manière parfaite et a été capable d’inculquer un esprit de guerriers et de gagnants à ses joueurs pour mettre à mal des Zurichois trop sûrs d’eux.

 

Le score. 5-0, c’est la plus large victoire des Servettiens cette saison, mais c’est aussi la plus victoire des Grenat en déplacement dans l’élite depuis décembre 1988 et la plus large déroute du FCZ en championnat depuis l’ouverture du Letzigrund actuel. Cela démontre à quel point ce contingent peut créer des gros problèmes à n’importe quelle équipe.

 

L’arbitrage. il est souvent facile de mettre un arbitre dans notre section « à améliorer », mais il faut aussi savoir reconnaître lorsque l’un d’eux fait une excellente prestation. Ce fut le cas de M Fähndrich dimanche, irréprochable tout au long de la partie (comme souvent d’ailleurs).

 

A améliorer

 

Assan Ceesay. A vouloir en faire trop, l’attaquant zurichois s’est montré très rugueux dans la majorité de ses duels et a écopé logiquement d’un carton jaune. On remercie Ludovic Magnin de l’avoir sorti à la mi-temps.

 

L’ “altercation” entre coéquipiers. Servette menait déjà 4-0 lorsqu’un coup franc lui a été accordé dans une bonne position. En l’absence de Wüthrich, l’artificier en chef, Ondoua et Iapichino se sont alors pris de bec pour déterminer quel gaucher aurait le droit de prendre sa chance et se sont fait sévèrement rappeler à l’ordre par leur capitaine du jour, Christopher Routis. Pathétique.

 


 

Réactions d’après-match

 

Jung-Bin Park

 

 

Alain Geiger

 

 

(Propos recueillis par Thomas Zinguinian)


 

FC Zurich – Servette FC 0-5 (0-2)

Letzigrund, 9’191 spectateurs.

Arbitre : M. Fähndrich.

Buts : 18′ Park (0-1), 43′ Kone (0-2), 51′ Park (0-3), 56′ Park (0-4), 88′ Cespedes (0-5),

Zurich : Brecher (C); Britto, Nathan, B. Omeragic, Pa Modou (57′ Rüegg); Domgjoni (72′ Janjicic), Sohm; Schönbächler, Marchesano, Kololli; Ceesay (46′ Mahi). Coach : L. Magnin.

Servette : Frick; Souici, Routis (C), Sasso, Iapichino; Stevanovic, Ondoua (78′ Cespedes), Cognat, Park (68′ Imeri); Kone (62′ Kyei), Schalk. Coach : Geiger.

Avertissements : 19′ Schalk, 28′ Stevanovic, 42′ Ceesay, 75′ Marchesano, 87′ Britto.

Notes : Zurich sans Tosin, Kramer (suspendus), Kharabadze, Winter, H. Kryeziu (blessés), Sauter (malade), Aliu, Di Giusto, Zumberi et Kasaï (non-convoqués). Servette sans Wüthrich (suspendu), Sauthier, Rouiller, Lang, Gonçalves (blessés), Chagas et Busset (non-convoqués).