Les Grenat s’imposent à nouveau contre Young Boys et s’assurent définitivement le maintien en Super League.

 

A trois jours d’un match importantissime en demi-finale de Coupe de Suisse contre Saint-Gall, Alain Geiger met tout de même en place une équipe compétitive: Clichy est de retour dans le onze tandis que Séverin prend place en charnière centrale à la place de Sasso. Du côté bernois, Gerardo Seoane met en place une équipe de haut niveau malgré qu’il soit déjà champion. On sent une volonté d’aller chercher le record de points détenu par le FC Bâle. Le seul changement notable réside au poste de gardien de but, Guillaume Faivre remplace l’habituel titulaire David Von Ballmoos.

 

Le match commence extrêmement bien pour les Grenat: durant les 30 premières minutes, les Bernois ne touchent quasiment aucun ballon et ne parviennent pas à s’approcher des cages de Frick. A la 13e minute, suite à une super action collective, Alex Schalk tire à l’entrée de la surface, Guillaume Faivre se détend bien et réalise une belle parade sur la frappe du Hollandais. Servette continue de pousser, et obtient 2-3 actions qui ne se concrétisent pas par un but dont une percée de plus de 60 mètres de Gaël Clichy qui décale intelligemment pour Schalk qui contrôle pied droit et enchaîne avec le même pied mais sa frappe est trop croisée. A la 30ème minute, Young Boys se réveille et décide de prendre le ballon aux Servettiens. Dix minutes plus tard, Michel Aebischer, libre de tout marquage, arme une grosse frappe qui passe juste à côté du poteau droit de Frick. L’arbitre Alain Bieri renvoie finalement les 22 acteurs aux vestiaires sur un score nul et vierge.

 

La 2e mi-temps a débuté sous une pluie battante (© Marc Delacrétaz)

 

A la 49e minute, Sulejmani obtient un coup franc bien placé à l’entrée de la surface de réparation de Jérémy Frick, enroule le ballon avec sa patte gauche qui passe juste à côté. Alain Geiger commence alors la valse des changements et lance Imeri, Fofana et Koné à la place de Cognat, Schalk et Kyei. A la 76ème minute, Zesiger manque son contrôle, Stevanovic arrive en embuscade, lance Kastriot Imeri qui sur le côté fait croire à tout le monde qu’il va faire la passe en retrait et, au dernier moment, il envoie un ballon au second poteau. Faivre tente de la dévier mais il est trop court pour empêcher Fofana de conclure dans le but vide. Ça fait 1-0 pour les Genevois, une action menée par deux entrants.

 

Six minutes plus tard, Sauthier lance un long ballon en profondeur pour Stevanovic, Garcia manque son intervention et surprend Zesiger qui se retrouve en retard face au Bosnien. Ce dernier délivre une passe en retrait décisive pour le premier but de la saison de l’ivoirien Koro Koné. Décidément, le coaching de Geiger est payant ! Les Grenat semblent se diriger vers une victoire par 2 buts d’écart mais dans le temps additionnel, Severin manque son contrôle et ne voit pas Nsame dans son dos qui envoie directement le ballon dans l’axe pour Ngamaleu. Celui-ci se retrouve seul face à Frick et réduit le score à 2-1.

 

YB tente le tout pour le tout dans les 2 dernières minutes et sur une contre-attaque éclair, Diallo tombe dans la surface suite à une faute d’un Garcia encore fautif. Le penalty est tiré par Valls qui le manque suite à un arrêt de Faivre. Servette s’impose par la plus petite des marges à Genève contre l’ogre bernois dans un match plaisant et riche en émotions. Les Grenat recollent le FC Bale avec 47 points et prennent 4 points d’avance sur le 4ème du championnat Lugano. Servette aura donc pris 7 points sur les 12 possibles face à YB, une performance XXL.

 


 

Que retenir de ce match ?

 

De positif

 

La performance collective. Tous les Grenat se sont battus sur le terrain du début jusqu’à la fin et la victoire est amplement méritée. Les Servettiens confirment le fait qu’ils aiment toujours jouer contre des équipes qui ne refusent pas le jeu et qui prônent un jeu offensif.

 

L’omniprésence de Cognat. Il a été partout sur le terrain, offensivement comme défensivement. Il a fait énormément d’efforts et sort à la 68ème minute grandement fatigué. Grosse performance !

 

Le coaching gagnant de Geiger. Il reprochait aux joueurs rentrés face à Lugano de ne pas avoir pesé sur la rencontre. Cette fois-ci, c’est tout l’inverse qui s’est produit : Fofana et Koné marquent, Imeri est passeur décisif et Diallo provoque un penalty.

 

Koro Kone. Le voilà le but qu’il attendait depuis 32 journées ! Et en plus il offre la victoire aux Grenat. Espérons que ce but va lui faire du bien et qu’il finit la saison en boulet de canon.

 

A améliorer

 

Pas grand chose. Servette mérite sa victoire, peu de choses négatives à retenir hormis le dernier but avec une erreur d’appréciation de Yoan Severin, le Servettien le plus en difficulté durant cette rencontre.

 

 


 

Réactions d’après-match

 

Gael Clichy

 

 

Alain Geiger

 

 

(Propos recueillis par Thomas Zinguinian)


 

Servette FC – BSC Young Boys 2-1 (0-0)

Stade de Genève, 100 spectateurs (huis-clos partiel).

Arbitre : M. Bieri.

Buts : 76′ Fofana (1-0), 82′ Kone (2-0), 90′ Ngamaleu (2-1).

Servette : Frick; Sauthier (C), Rouiller, Severin, Clichy (73′ Mendy); Ondoua; Cognat (68′ Imeri / 88′ Diallo), Valls; Stevanovic, Kyei (73′ Kone), Schalk (68′ Fofana). Coach: Geiger.

YB : Faivre; Hefti, Camara, Zesiger, Lefort (75′ Garcia); Fassnacht (C) (75′ Spielmann), Martins (66′ Sierro), Aebischer, Sulejmani (66′ Ngamaleu); Siebatcheu (66′ Mambimbi), Nsamé. Coach: Seoane.

Avertissements : 33′ Cognat, 36′ Schalk, 91′ Garcia (suspendu au prochain match).

Notes : Servette sans Cespedes, Antunes, Guerin, Henchoz (blessés), Martial, Alves, Holcbecher, Vouilloz, Monteiro et Pédat (non-convoqués). YB sans Petignat, Elia, Maier, Lustenberger (blessés), Gaudino, Maceiras et Rieder (non-convoqués). (BT)