Dominateurs sur l’ensemble du match malgré un onze expérimental, les Grenat ont forcé la décision sur un but de Cognat à la 85e pour revenir à deux points de la seconde place du FC Bâle.

 

Très remaniés en raison des nombreuses absences (Schalk, victime d’une pointe à la cuisse jeudi soir, Stevanovic et Imeri légèrement touchés, Rouiller mis au repos, pour ne citer qu’eux), les Grenat sont mieux entrés dans le match que leur adversaire du jour. Auteurs d’une première mi-temps bien plus convaincante que jeudi dernier face à Sion au Stade de Genève, ils ont su exercer une bonne pression sur le but de Brecher sans toutefois parvenir à réellement se montrer dangereux.

 

Les nombreuses permutations entre Sauthier et Diallo à droite notamment, ainsi qu’un Kyei très remuant, ont contribué à désorganiser l’arrière garde zurichoise et cela aurait bien pu permettre au SFC d’ouvrir le score. A la 20e déjà sur une frappe contre de Sauthier, avant que Kyei ne bénéficie de deux autres possibilités : une déviation au premier poteau sur un centre de Diallo à la demi-heure et reprise de la tête sur corner non cadrée peu avant la mi-temps (41e).

 

Une victoire à l’extérieur de plus pour Servette, qui améliore petit-à-petit son bilan sur la route (© Bastien Trottet)

 

A l’image de la première période et malgré une belle frayeur signée Tosin juste avant le retour aux vestiaires, les Grenat ont été les plus tranchants après la pause. A l’heure de jeu, Valls est servi en retrait par Clichy après une contre-attaque bien menée mais son coup de tête n’inquiète pas Brecher (62e). Très actif, l’ex-Nîmois retente sa chance quinze minutes et force cette fois le dernier rempart zurichois à détourner en corner (77e). Moins sollicité jusqu’ici, son homologue servettien Jérémy Frick sort le grand jeu face à Kramer sur l’action suivante pour ce qui constitue assurément le tournant du match (82e).

 

En effet, alors qu’on s’achemine tranquillement vers un match nul et vierge, Cognat surgit dans la surface sur une frappe de Diallo pour marquer le but de la victoire et libérer son équipe. Une première réussite de la saison parfaitement valable pour le numéro huit Grenat malgré les protestations pour hors-jeu des Zurichois. Fidèles à leur philosophie de jeu et auteurs d’une très bonne prestation collective globale malgré les nombreux changements, les Grenat repartent victorieux du Letzigrund de manière méritée.

 


 

Que retenir de ce match ?

 

De positif

 

La solidité de la charnière centrale Vouilloz-Séverin. Expérimental, le duo franco-suisse aura bien tenu le choc face aux attaquants zurichois. Rarement pris en défaut Nicolas Vouilloz s’est montré lui très solide pour sa première titularisation de la saison et a justifié la confiance d’Alain Geiger

 

L’explosivité de Fofana. Positionné en pointe après la sortie de Grejohn Kyei, le jeune Français (qui a remplacé Antunes, blessé, en première mi-temps) s’est montré décisif sur l’action du but en éliminant deux adversaires. Il aurait même pu inscrire le 0-2 dans le temps additionnel après un joli solo.

 

A améliorer

 

La sortie d’Antunes sur blessure. La pause hivernale d’un mois va faire du bien pour les organismes, tant ils ont été sollicités ces dernières semaines.

 


 

Réactions d’après-match

 

Jérémy Frick

 

 

 

Alain Geiger et Massimo Rizzo (en conférence de presse)

 

 

(Propos recueillis par Bastien Trottet)


 

FC Zurich – Servette FC 0-1 (0-0)

Stadion Letzigrund, à huis-clos.

Arbitre : M. Fähndrich.

But : 85′ Cognat (0-1).

Zurich : Brecher (C); Wallner, Sobiech, B. Omeragic, Aliti; Domgjoni (46′ H. Kryeziu), Doumbia; Tosin, Marchesano (77′ Rohner), Schönbächler (86′ Gnonto); Ceesay (64′ Kramer). Coach : Rizzo.

Servette : Frick; Sauthier (C), Vouilloz, Severin, Clichy; Ondoua; Diallo, Valls (90+3′ Holcbecher), Cognat, Antunes (36′ Fofana); Kyei (70′ Mendy). Coach : Geiger.

Avertissements : 18′ Kyei, 31′ Tosin, 36′ Ondoua, 50′ Ceesay, 73′ Vouilloz, 79′ Sauthier (suspendu au prochain match).

Notes : Zurich sans Nathan (suspendu), Kololli, Britto (blessés), Janjicic (malade), Bangura, Khelifi, M. Kryeziu, Reichmuth, Seiler et Koide (non-convoqués). Servette sans Cespedes (suspendu), Stevanovic, Rouiller (ménagés), Schalk, Imeri, Kone, Alves, Sasso, Henchoz (blessés) et Guerin (non-convoqué). (BT)