Les Servettiens affrontent le FC Bâle ce soir (à suivre en direct dès 18h45 sur notre webradio). Pour une troisième victoire consécutive? Eux, en tout cas, y croient

 

Kyei est enfin débarrassé de sa blessure

 

Grejohn Kyei, qu’est-ce que ce but à Lucerne change pour vous ?

 

Ce qui change, c’est que c’est mon premier but et que c’est bon pour la confiance pour la suite. Cela fait un moment que je suis là et que je commence des matchs. Pour un attaquant, quand on ne marque pas pendant un certain temps, cela fait de la peine. J’étais donc très très heureux d’avoir marqué.

 

Il n’a jamais douté

 

(Blaise Bugyil, Radio Lac) Comment avez-vous vécu cette période de doute avant ce premier but, notamment avec des supporters qui n’étaient pas très patients avec vous ?

 

Ce n’était pas vraiment une période de doute, j’étais plutôt agacé par rapport à ma blessure. J’avais du mal à revenir car elle ne voulait pas partir. Depuis quelques temps, elle a enfin disparu. C’est ce qui m’a permis d’être bon contre YB et Lucerne et c’est de bonne augure pour la suite. Je n’avais pas de doute car je savais que les gens allaient être contents quand je serai en pleine possession de mes moyens.

 

Grejohn Kyei ne craint pas la concurrence (© Bastien Gallay)

 

Timing is everything“: vous marquez votre premier but juste avant le début d’une période de grosse concurrence avec les retours de Kone et de Schalk et la signature de Park.

 

La concurrence nous permet de progresser tous ensemble et tire le groupe vers le haut. C’est ce qui nous fait avancer. Le coach décidera de qui jouera ou pas, je m’adapterai.

 

On vous a vu assez à l’aise avec Schalk. C’est aussi votre impression ?

 

Pas particulièrement. A vrai dire, je m’entends bien avec tout le monde. Je n’ai pas encore vraiment joué avec Chagas et Kone, mais avec Schalk et Wüthrich, on a une connexion. Après, ça dépend des matchs, de notre forme du jour et de comment on voit les choses.

 

Rester concentré malgré ces victoires

 

Ce soir c’est Bâle, une grosse cylindrée du championnat. Avez-vous préparé ce match différemment ou est-ce que la victoire contre YB vous donne des ailes ?

 

Non, nous l’avons préparé comme tous les autres, comme contre YB ou Lucerne. Nous devons rester concentrés pour continuer sur notre série positive. Nous savons que nous ne sommes pas non plus très loin de la zone rouge donc nous évitons de nous mettre une pression particulière sur ces prochains matchs. On espère pouvoir montrer aux gens que la victoire contre Young Boys n’était pas une simple erreur de parcours de leur part.

 


 

Geiger est comblé : il a tout son groupe à disposition !

 

(BB) Alain Geiger, qu’est-ce que représente pour vous la réception du FC Bâle ?

 

Nous l’avons déjà vécu contre YB, c’est fantastique pour nous de pouvoir jouer contre ce genre d’équipe. Cela fait quatorze mois que je suis là et d’un coup nous avons les gros calibres du championnat qui sont à notre portée sur notre pelouse. Les gars devront être vaillants et avoir du plaisir à jouer. Nous sommes tous motivés à affronter ce FC Bâle. Nous devrons à la fois respecter l’adversaire et les harceler en refusant qu’ils imposent leur rythme. Il nous faudra de l’engagement pour être capables de les déranger, comme nous l’avons fait contre YB. La clé sera de les mettre en difficulté tout en jouant notre jeu.

 

La pause a permis de corriger certains points

 

(BB) Rencontrer Bâle au sortir d’une pause internationale, est-ce un avantage puisque vous avez eu plus de temps pour vous préparer ?

 

Ça, je ne sais pas. Nous avions prévu d’affronter Saint-Etienne, un adversaire costaud pour rester dans le rythme. Malheureusement, ce match n’a pas pu avoir lieu à cause de la neige et nous avons donc dû nous rabattre sur un affrontement à l’interne. Notre but était de tout de suite attaquer ce match avec de l’énergie. Là, avec cette pause, il nous faudra sûrement un moment pour relancer la machine, mais nous devrions être plus frais sur la longueur. Mais en face, c’est pareil, ne l’oublions pas.

 

“A Lucerne, nous étions trop souvent loin de l’adversaire sur les phases défensives”

 

(BB) Est-ce que vous avez identifié des choses à corriger par rapport au match à Lucerne ?

 

Il y a trois vérités au football : l’équilibre défensif, offensif et les buts. Dans nos deux dernières rencontres, nous avons marqué cinq fois. Les buts sont tombés facilement, ce qui aide à gagner un match. Nous devons rester vigilants là-dessus, tout en conservant un bon équilibre entre la défense et l’attaque. Cela n’a pas vraiment été le cas à Lucerne, nous étions moins bons dans les phases défensives, nous étions souvent trop loin de l’adversaire. Nous avons eu des phases offensives, pas beaucoup mais nous avons marqué. C’est pour cela que j’insiste sur les buts. C’est très important d’être efficace.

 

Kone oui, Imeri non

 

(BB) Est-ce que les nombreux retours changent la donne pour vous ?

 

Evidemment, je préfère avoir des garçons qui sont en bonne santé que des mecs blessés. Nous avons eu pas mal d’absences le mois passé, mais tout le monde est maintenant de retour. Il y a encore quelques petits soucis avec les épaules de Kone et Imeri, le premier a deux semaines d’avance sur le second. J’ai une équipe qui a obtenu deux victoires consécutives, qui n’a pas de blessés ou de suspendus ni de baisse de forme. Je n’ai donc pas de raison de la changer et je vais la reconduire. Par contre, nous aurons beaucoup de potentiel offensif sur le banc, une chose que je n’ai pas eu jusqu’à maintenant. Je n’ai donc pas de problème pour apporter du punch et de l’activité offensive. C’est bien, cela me donne du choix.

 

“Je vais reconduire l’équipe qui a remporté ces six points”

 

Vous mentionniez Koro Kone. Est-ce qu’il sera à votre disposition ou est-ce qu’il est encore incertain ?

 

Il sera prêt. Pour Imeri, j’ai encore des doutes pour son épaule mais pour Kone, il sera naturellement l’un des premiers remplaçants en cas de faiblesse de mes joueurs offensifs qui commenceront.

 

Park devait signer pendant l’été

 

Pouvez-vous nous dire quelques mots sur l’arrivée de Park ?

 

Son arrivée devait déjà se faire en été, mais son entourage l’a poussé à se diriger vers la France. Il avait des touches avec une équipe de Ligue 1, mais cela ne s’est finalement pas fait en raison de problèmes économiques et d’un changement de direction, ce genre de choses. Tout à coup, il était à nouveau sur le marché. Nous savions que nous allions de toute façon recruter encore un élément offensif à la trêve. Lui était disponible et tout jouait au niveau contractuel. Comme il n’a pas été sous contrat avec un club cette saison, nous pouvions le qualifier immédiatement. Il sera donc sur le banc ce soir. Il est bien en jambes, mais je ne l’ai pas encore vu en compétition. Il aura du temps de jeu pour montrer sa valeur.

 

“C’est plutôt un joueur qui occupe les ailes”

 

On a pu lire qu’il était très polyvalent. A quel poste pensez-vous l’utiliser ?

 

Il peut jouer aux quatre positions offensives. C’est plutôt un joueur qui occupe les ailes, mais il peut sans autre évoluer dans l’axe également. Il a une très bonne technique avec le ballon, il aime provoquer rapidement et amener du danger dans le camp adverse.