Servette prépare sereinement son premier match à domicile de la saison face à Winterthour. Après un bilan équilibré de deux victoires pour deux défaites, les Grenat veulent maintenant faire le plein dans leur antre avant la pause dédiée aux équipes nationales. Nous avons pu rencontrer le coach Alain Geiger avant le dernier entraînement sur la pelouse de la Praille.

Alain Geiger, premier match à domicile pour le Servette FC cette saison ; c’est un soulagement ? Un moment que vous attendez avec impatience ?

Oui bien-sûr, nous sommes très contents de jouer devant notre public, de jouer à la Praille et d’éviter ces longs déplacements car on a déjà fait 3500 km. Ça fait six semaines que nous sommes toujours entrain de se déplacer plus loin que Zürich donc nous attendons avec impatience ce match. Il faudra prendre cette rencontre très au sérieux face à un adversaire qui crée toujours des problèmes à Servette en général. Nous essaierons de mettre du rythme, de la pression et de faire le jeu. Le but sera de se créer le maximum d’occasions, c’est en tout cas le message que je vais transmettre à mes joueurs.

Winterthour est une équipe assez prometteuse, elle a perdu son match initial, a changé de tactique et depuis enchaine les bons résultats. Comment voyez-vous le potentiel de cette formation ?

C’est une très bonne équipe qui possède un très bon jeu vers l’avant, elle garde bien le ballon et a dans ses rangs des éléments dangereux sur le plan offensif. Je n’ai pas besoin de nommer Calla, ancien joueur du FC Bâle (de 2014 à 2018), qui se retrouve aujourd’hui à Winterthour. Egalement Gele devant, Radice qui possède beaucoup d’expérience de Challenge League et Siegrist aussi qui est intéressant. Ils ont du potentiel offensif, à nous d’être attentifs sur le plan défensif. A l’inverse, il faudra mettre en difficulté leur défense qui est leur point faible pour marquer.

Vous avez mis en place un système inédit en 4-4-2 lors du match de Coupe à Meilen. Etait-ce un pari effectué uniquement pour ce match ou cette formation sera retentée durant la suite du championnat ?

Les systèmes évoluent en fonction des joueurs. Samedi dernier, j’avais envie de titulariser Lang devant car ça fonctionnait bien pour lui dans cette position lorsqu’il était à Schaffhouse. Il a eu des occasions, malheureusement il n’a pas marqué mais cette position de Lang permettait également à Follonier de bénéficier de temps de jeu sur le côté gauche, poste à mon avis qu’il peut aussi occuper. Que ce soit en 4-4-2, 4-2-3-1 ou 4-3-3, l’équipe peut jouer comme cela et j’aime avoir quelques systèmes à développer.

Il reste deux matchs à domicile avant la trêve internationale face à deux bonnes équipes du championnats, quel est l’objectif comptable ?

A domicile, nous devons gagner nos matchs, nous devons faire le plein pour garder une cadence vers le haut. On dit toujours qu’une victoire à domicile et un match nul à l’extérieur c’est très bien. Nous avons eu un début de championnat lésé à cause de ses quatre premiers déplacements donc nous avons un peu de retard à combler par rapport aux autres équipes. Par contre, physiquement, nous sommes rodés donc ça devrait être aussi un avantage. Nous avons des matchs dans les jambes, le rythme et ce n’est pas comme si nous attaquions d’entrée le championnat à domicile. Il faudra se jeter vers l’avant et beaucoup travailler pour ramener les trois points.

Servette a manqué de justesse dans la finition lors des deux derniers matchs en championnat, notamment à Vaduz. Est-ce que le réalisme a été travaillé particulièrement ces derniers jours ?

Oui, nous travaillons beaucoup devant le but et dans cette optique la cellule de recrutement a été activée. Nous étions un peu malheureux car lors des premiers matchs, les deux garçons qui nous ont donné du dynamisme offensif, en l’occurence Schalk et Wüthrich, se sont blessés (contracture musculaire non-rétablie pour Schalk et problèmes encore présents de la saison passée pour Wüthrich). Nous avons donc fait confiance à Chagas, accompagné soit par Cognat soit par un autre joueurs mais ses absences nous posaient tout de même des difficultés. C’est dans cette optique que Koro Koné a été recruté et je suis content d’avoir un attaquant de plus dans mes cartes.

Koné sera-t-il disponible pour le match de Winterthour ?

Normalement oui, il doit être qualifié avant vendredi 17h mais je suis confiant.

Concernant les joueurs, êtes-vous satisfaits des prestations des nouvelles arrivées Routis et Maccoppi ? Et comment jugez-vous leur complémentarité au milieu du terrain ?

Leur complémentarité est bonne, Maccoppi possède un rôle de dépositaire du jeu alors que Routis est quant à lui plus présent dans les duels, il s’impose au niveau aérien et bloque les premières attaques de l’adversaire. Les deux sont utilisée ensemble jusqu’à maintenant dans cette optique.


Cette rencontre de la 5e journée de Challenge League est à suivre en direct sur notre site ge-sports.ch à partir de 19h45, elle vous sera commentée par Thomas Zinguinian et Clément Vuagnat. N’oubliez pas que vous pouvez réagir en tout temps sur les réseaux sociaux avec le #SFCGE