Les 1er tour de Coupe de Suisse possèdent toujours un charme particulier et ce déplacement au bord du lac de Zürich ne fit que confirmer la tendance. Petit poucet et pensionnaire de 3e ligue, le FC Meilen recevait dans son antre du Sportplatz Allmend le « Grand » Servette FC pour un match de gala. Comme attendu, l’équipe zurichoise n’a pas fait le poids face à un SFC qui alignait une équipe presque type.

A match exceptionnel, article exceptionnel. Le compte-rendu de cette rencontre fera plutôt la part belle à l’analyse et délaissera ponctuellement la section « faits de jeu ». Le retour à la normale est prévu cette fin de semaine déjà. 


Les faits de jeu

 

24’ FC Meilen 0-1 Servette FC : Corner de Lang en pleine surface repris de la tête par Alphonse

28’ FC Meilen 0-2 Servette FC : Bien servi par Lang, Imeri arme une belle frappe des 16 mètres qui finit au fond

50’ FC Meilen 0-3 Servette FC : Alphonse termine un joli mouvement collectif des Grenat

70’ FC Meilen 0-4 Servette FC : Imeri, à la récéption d’un centre de Stevanovic, y va aussi de son doublé 

85’ FC Meilen 0-5 Servette FC : Routis, servi par Omeragic, monte à l’entrée des 16 mètres et d’une frappe croisée inscrit le 5e

89’ FC Meilen 0-6 Servette FC : Cognat marque le 6e et dernier goal genevois


Si l’on devait retenir plusieurs choses :

 

De positives :

– L’organisation à la Sportplatz Allmend de Meilen. Le club zurichois a fait avec ses moyens, ceux d’une équipe de 3e ligue, mais la gentillesse et la disponibilité dont on fait preuve les organisateurs est à relever. Deux tribunes avaient été installées pour l’occasion sur la piste d’athlétisme et l’état de la pelouse aurait fait pâlir certains jardiniers de clubs professionnels. 

Nos commentateurs étaient au plus proche de l'action pour ce match

– L’atmosphère qui sentait bon le 1er tour de Coupe. Les spectateurs à quelques mètres de l’action, l’odeur des saucisses qui grillent se mêlant à celle de l’herbe fraiche et même du beau temps alors que la pluie était annoncée : tout était réuni pour vivre un 32e de finale de Coupe qui rappelle le football de talus qu’on aime tant.

– La prestation des joueurs du FC Meilen, symbolisée par son gardien (normalement remplaçant) Eigenmann, qui est devenu l’attraction numéro 1 pendant 90 minutes. Comme décuplés par l’enjeu, les Zurichois se sont dépensés sans compter pour combler un écart technique qui s’est finalement avéré trop important. Ils n’ont cependant pas été ridicules pour une équipe de 3e ligue et ils méritent bien nos félicitations.

– Le sérieux du Servette FC qui a abordé ce match sans prendre de haut son adversaire et en mettant sur le terrain une équipe très compétitive. Alain Geiger avait annoncé que cette rencontre représentait pour lui la continuité du championnat, il a tenu parole.

– Le respect du SFC vis-à-vis de son adversaire. Pas de célébration après les buts, pas d’action en solitaire et un échange de maillots en fin de match. On l’a dit et on le redit: un vrai 32e de Coupe.

– La confiance prise par Imeri et Alphonse grâce à leurs doublés. Ces deux-là ne partent pas titulaires mais les savoir en bonne forme rassurent car c’est l’effectif dans son ensemble qui devra répondre présent si Servette envisage la promotion

De négatives :

– Le peu de temps de jeu accordé à Omeragic et la non-titularisation de Castanheira. Le premier a profité d’une petite dizaine de minute pour délivrer une passe décisive et le deuxième est resté sur le banc, passant peut-être à côté des seuls minutes qu’il aurait pu disputer cette saison.

– Les prestations décevantes de Follonier et Chagas (rentré en jeu à la 62e à la place de Lang) qui malheureusement sont sur la lancée de leur début de saison. Ces deux joueurs doivent faire plus si ils veulent postuler à une place de titulaire.

– La réussite fuyant les Grenat. 4 montants, 2 poteaux et 2 lattes qui viennent s’ajouter au poteau d’Imeri lors du match à Vaduz. Comme si Servette avait usé son stock de chance après deux matchs, on espère vivement qu’elle reviendra rapidement !

Mais encore

Servette se qualifie donc pour les 16e de finale de la Coupe de Suisse où il affrontera à la Praille le FC Lucerne (weekend du 15-16 septembre). C’est la 3e confrontation en 4 ans entre les deux équipes. En 2015, lors du 1er tour, Servette s’était incliné 2-5 alors qu’il évoluait en Promotion League.

En 2017, les Grenat avaient cette fois-ci perdu 0-1 déjà en 16e, un penalty évident sur Alphonse avait été refusé par l’arbitre durant le temps additionnel. Bien que favoris de cette rencontre car évoluant en Super League, Le match peut tourner à l’avantage des Grenat compte tenu du début de saison difficile qui a été réalisé par les Lucernois. Aux Servettiens de montrer leurs ambitions à domicile et pourquoi pas faire durer un peu plus l’aventure.

Le prochain match du Servette FC est agendé au vendredi 24 septembre à 20h. Il s’agira du premier match à la Praille de la saison et du retour de la Challenge League.


FC Meilen 0-6 Servette FC (0-2)

Sportplatz Allmend: 850 spectateurs

Meilen (5-4-1) : Eigenmann ; Langenbacher (58’ Cianciarulo), Zimmermann, Harr (70’ Reidt), Schiesser, Hesse ; Zielonka (58’ Pinter), De Luca, Tritten, Parmelin ; Ruckstuhl

Servette (4-4-2) : Frick ; Busset, Souaré, Routis, Sauthier ; Follonier, Imeri, Maccoppi, Stevanovic (82’ Omeragic) ; Lang (62’ Chagas), Alphonse (75’ Cognat)

Avertissement : 40’ Busset